Musée Grevin : chiffre d'affaires en baisse de 83,6% au T1

Musée Grevin : chiffre d'affaires en baisse de 83,6% au T1©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 16 février 2021 à 07h46

Le chiffre d'affaires total du groupe Musée Grevin constaté au terme du 1er trimestre de l'exercice ouvert le 1er octobre 2020 s'élève à 612 KE, en très forte baisse de 83,6% par rapport à la même période de l'exercice précédent.
L'activité du 1er trimestre de l'exercice 2020/2021 a été, bien entendu, très affectée par le contexte sanitaire lié au Covid-19 et par la mise en oeuvre du 2e confinement décidé par les autorités à compter du vendredi 30 octobre 2020. Musée Grévin est ainsi fermé au public depuis cette date et n'a pas pu rouvrir pour la période des vacances de Noël. La fréquentation au 31 décembre 2020 qui est donc celle au jeudi 29 octobre, ressort à 33.879 visiteurs. Elle est en baisse sur le trimestre de 82,2% par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Il faut souligner qu'à la date de fermeture l'activité observée était globalement en ligne avec les attentes budgétées compte tenu de la situation sanitaire...
Parallèlement, la dépense par visiteur (admission, boutique et photos ambulantes) est en hausse notable de 4,7 % grâce en particulier aux activités boutiques et photos qui bénéficient de la faible fréquentation dans le Musée. Par ailleurs, les activités Restauration et Privatisations qui ne rentrent pas dans le calcul de la dépense par visiteur sont à l'arrêt. Aucune nouvelle entrée de personnages n'a pu évidemment intervenir sur la période.

Perspectives

Alors que les vacances scolaires de février viennent de débuter, le site est toujours fermé et ne dispose d'aucune visibilité sur une prochaine date de réouverture. Un retour progressif à une situation plus normale au cours de l'été est espéré.

Situation financière

Musée Grévin appartient au Groupe CDA qui a pris les mesures nécessaires pour renforcer sa trésorerie avec la mise en place le 23 décembre d'un 2e Prêt Garanti par l'Etat. Le Groupe est ainsi confiant dans sa capacité à couvrir ses besoins de trésorerie jusqu'à la fin de l'année civile 2021, même dans des scenarii très dégradés.

Dans l'environnement de crise créé par la Covid-19, l'entreprise fait face à un grand nombre d'incertitudes qui rendent extrêmement compliquée l'appréciation des différents impacts sur les résultats à très court terme voire à moyen terme. Ces impacts dépendront de multiples facteurs et notamment de la date de reprise de l'activité, des mesures de prévention décidées par le gouvernement et de l'impact que cette crise aura à court terme sur le comportement des consommateurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.