Nanobiotix reçoit un versement de 16 ME au titre du prêt accordé par la BEI dans le cadre du plan Juncker

Nanobiotix reçoit un versement de 16 ME au titre du prêt accordé par la BEI dans le cadre du plan Juncker©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 16 octobre 2018 à 07h56

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, annonce aujourd'hui avoir reçu le versement d'un montant initial de 16 millions d'euros au titre du prêt non-dilutif conclu avec la Banque européenne d'investissement (BEI) annoncé le 26 juillet 2018. Le partenariat financier, qui atteindra in fine 40 millions d'euros sur cinq ans sous réserve de l'atteinte d'un certain nombre de critères de performance préétablis permettra à Nanobiotix d'accélérer le développement clinique de NBTXR3 dans l'indication des cancers tête et cou, ainsi que la préparation de l'accès au marché européen de Nanobiotix.

L'annonce de ce premier versement a été faite hier à l'occasion de la visite de Monsieur Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI, au siège de Nanobiotix à Paris, en présence de Madame Marie-Christine Lemardeley, Adjointe à la Maire de Paris chargée de l'enseignement supérieur, de la recherche et de la vie étudiante, de Monsieur Laurent Levy, Président du Directoire de Nanobiotix et de Monsieur Philippe Mauberna, Directeur Administratif et Financier de Nanobiotix.

"La BEI est très heureuse d'accompagner Nanobiotix dans le développement clinique du produit innovant NBTXR3 et son accès au marché. Cette innovation permettra d'améliorer potentiellement les traitements du cancer. " a déclaré Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI. Et d'ajouter : "Grâce au Plan Juncker et à la garantie européenne, la BEI a pu accélérer ses financements en faveur des medtechs et des biotechs en Europe et en particulier en France. Nous les soutenons à un moment charnière de leur développement."

Philippe Mauberna, Directeur Administratif et Financier de Nanobiotix a pour sa part commenté : "Le versement initial de de 16 millions d'euros a été débloquée en raison de l'atteinte de critères de performance préétablis. Comme anticipé, cette augmentation de trésorerie nous permet d'assurer la continuité de notre plan de développement global. C'est également l'occasion de réitérer la confiance dans nos équipes entièrement dédiées à la préparation et la commercialisation de ce produit pour le bénéfice potentiel de millions de patients."

Ce financement a pu se concrétiser grâce au Fond européen pour les investissements stratégiques (FEIS), pilier central du Plan d'investissement pour l'Europe appelé plus communément plan Juncker, lancé par le Groupe BEI et la Commission Européenne pour dynamiser la compétitivité de l'économie européenne. La France est le premier pays bénéficiaire de ce Plan depuis son lancement avec à ce jour 152 opérations approuvées pour un montant global de financements s'élevant à 11 milliards d'euros, lesquels mobiliseront près de 57 milliards d'euros d'investissements supplémentaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.