Nanobiotix s'envole avec les (bonnes) nouvelles sur NBTXR3

Nanobiotix s'envole avec les (bonnes) nouvelles sur NBTXR3©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 22 juin 2018 à 09h46

Changement complet de décor pour l'action Nanobiotix, en hausse de 55% à 15,57 euros ce vendredi matin après une ouverture décalée pour cause d'un afflux d'ordres d'achat. Les investisseurs passent du scepticisme à l'enthousiasme sur la biotech française alors que les résultats pour la Phase II/III de son essai évaluant NBTXR3 dans les Sarcomes des Tissus Mous (STM) se sont avérés concluants.

Le critère d'évaluation principal concernant le taux de réponse pathologique complète a été atteint. L'essai est également dans le clous pour le critère d'évaluation secondaire concernant l'opérabilité des patients (taux de chirurgie R0). NBTXR3 a démontré une supériorité et des bénéfices cliniques significatifs par rapport au standard de soin. Le profil de sécurité du produit est confirmé.

La Phase II/III était une étude prospective, randomisée (1:1), internationale, ouverte et contrôlée avec deux bras comptant 180 patients STM localement avancés. L'objectif de l'étude menée en Europe et en Asie était d'évaluer l'efficacité et la sécurité de NBTXR3 activé par radiothérapie comparé au standard de soin (radiothérapie seule). Tous les patients ont été traités avec la dose standard de radiation (25xGy) et les principaux paramètres d'efficacité ont été évalués sur les tumeurs réséquées chirurgicalement.

Côté analystes, Jefferies salue cette avancée clinique en réitérant son avis "achat" et en visant 24 euros sur Nanobiotix. Le bureau de recherche voit un potentiel considérable pour NBTXR3 dont les débouchés thérapeutiques pourraient couvrir une importante panoplie de cancers. La valorisation calculée par Jefferies prend en compte uniquement les applications dans les STM et le cancer de la tête et du cou, avec 8 euros attribués au premier marché et 16 euros au second, sur la base de pics de ventes de 175 et 550 millions de dollars, respectivement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.