Natixis : H2O envisage de placer ses actifs non liquides dans un fonds spécial

Natixis : H2O envisage de placer ses actifs non liquides dans un fonds spécial©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 27 juin 2019 à 08h20

H2O Asset Management poursuit son opération rédemption. Dans la tourmente depuis mercredi dernier et l'annonce de la suspension de la notation d'un de ses fonds en raison d'inquiétudes sur la liquidité de certains actifs détenus en portefeuille et d'un potentiel conflit d'intérêt, la filiale britannique de Natixis multiplie les communications pour rassurer le marché.

Après avoir annoncé la cession de certaines obligations privées, la dépréciation du solde de ses titres de dette privée et le renoncement, jusqu'à nouvel ordre, à percevoir toute commission d'entrée sur ses fonds, H2O a indiqué hier soir qu'elle prévoyait de placer les obligations d'entreprises non notées de ses fonds ouverts dans un nouveau portefeuille de titres "deep value". Lors d'une conférence téléphonique à laquelle 'Bloomberg' a participée, Vincent Chailley, le directeur des investissements chez H2O, a admis que la direction avait été surprise par la panique qui a touché le groupe : "Si nous nous étions attendus à ce bruit, nous aurions probablement agi différemment".

"Les flux de fonds reviennent à la normale", a indiqué de son côté Bruno Crastes, directeur de H2O. "Nous tenons à remercier nos investisseurs pour leur engagement continu envers H2O et à réitérer que 98 % des actifs détenus par nos fonds sont parfaitement liquides".

Alors que plusieurs affaires du même style ont secoué le monde de la gestion en Europe ces derniers mois, Mark Carney, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, a réprimandé hier les fonds d'investissement qui détiennent des actifs illiquides mais qui permettent des retraits illimités. "Ces fonds reposent sur un mensonge, c'est-à-dire que vous pouvez avoir des liquidités quotidiennes, et cela pour des actifs qui ne sont fondamentalement pas liquides". Devant un comité parlementaire, Mark Carney a ajouté : "D'un point de vue plus large autour de la structure de ces fonds, il s'agit d'une affaire importante... Vous pouvez voir quelque chose qui pourrait être systémique".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.