Natixis : le titre monte, les brokers s'ajustent

Natixis : le titre monte, les brokers s'ajustent©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 13 février 2019 à 09h59

Comme attendu, Natixis n'a pas été épargné par la faible performance de ses activités de marché en fin d'année 2018. Mais contrairement à la Société générale et à la BNP Paribas, la filiale du groupe BPCE a confirmé l'ensemble de ses objectifs 2020 ! De quoi pousser le titre en hausse de 2% à 4,45 euros, avec l'aide de JP Morgan qui est à 'surpondérer' sur le dossier avec un objectif de cours ajusté marginalement à 5,70 euros. Kepler Cheuvreux reste aussi à l'achat sur la valeur avec un cours cible remonté à 5,20 euros, tout comme Oddo BHF (acheteur) qui vise un cours de 6,50 euros.

Divisé par 2

Plombée par ses activités de marchés et une perte sur les dérivés actions, Natixis a vu son bénéfice net être divisé par 2 au quatrième trimestre, à 252 millions d'euros, pour un produit net bancaire en recul de 10% à 2,251 MdsE. Sur l'ensemble de l'année dernière, les revenus dans les activités de marché ont reculé de 15%, avec notamment une chute de 26% dans les actions dont les portefeuilles sont actuellement passés en revue. Malgré cette mauvaise passe, Natixis n'a pas l'intention de réorganiser ses activités de marchés ni de fermer des départements de trading.

"Notre plan stratégique New Dimension est bien engagé et délivre déjà des résultats très satisfaisants. Nous maintenons donc tous nos objectifs stratégiques en continuant à nous transformer et à accompagner toujours mieux nos clients en leur apportant des solutions différenciantes, déclare François Riahi, le directeur général de la banque. Le groupe vise toujours un retour sur fonds propres compris entre 14 et 15,5% en 2020 et un ratio de fonds propres (CET1) de 11%.
Enfin, Natixis prévoit de verser un dividende de 0,78 euro par action au titre de 2018, dont 0,48 euro de dividende exceptionnel lié à la cession à sa maison-mère de ses activités de banque de détail.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.