Natixis : plus de 3 MdsE de décollecte chez H2O en 3 jours

Natixis : plus de 3 MdsE de décollecte chez H2O en 3 jours©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 25 juin 2019 à 09h27

Le léger sursaut de Natixis est déjà effacé en bourse. Le titre de la banque du Groupe BPCE retombe de 2,3% à 3,35 euros ce mardi alors que la décollecte massive se poursuit chez H2O Asset Management suite à la suspension de la notation d'un des fonds de la société de gestion britannique en raison d'inquiétudes sur la liquidité de certains actifs détenus en portefeuille et d'un potentiel conflit d'intérêt. Selon les données récoltées par Bloomberg, les flux sortants sur six fonds H2O ont atteint 1,4 milliard d'euros sur la seule journée de vendredi. Sur trois jours, la décollecte sur les six fonds dépasse les 3 MdsE.

H2O a attenté de rassurer le marché hier en annonçant notamment la cession de certaines obligations privées, la dépréciation du solde de ses titres de dette privée et le renoncement, jusqu'à nouvel avis, à percevoir toute commission d'entrée sur ses fonds. "Après cette dépréciation, déclenchée par des articles de presse qui ont asséché la liquidité et élargi les écarts de prix entre offre et demande, les fonds seront valorisés avec une décote comprise entre 3% et 7%", a indiqué la filiale de Natixis.

Natixis a dit soutenir les mesures annoncées par H2O et s'est voulue rassurante sur la liquidité des titres détenus par la société de gestion, précisant cependant avoir avancé au 21 juin l'audit périodique de sa filiale, "afin de rétablir la confiance sur la société de gestion". Pour la banque, la liquidité des fonds de H2O "est assurée et permettra de faire face à d'éventuels retraits supplémentaires si certains clients décidaient de vendre une partie de leurs fonds".

Certains opérateurs estiment que 'cette affaire' pourrait remettre en cause le modèle de boutiques développé par Natixis au cours des dernières années. Elle soulève en effet des interrogations sur l'organisation de la banque française dans le métier de gestion d'actifs et le contrôle des risques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.