Natixis tente de rassurer, H2O défend ses positions

Natixis tente de rassurer, H2O défend ses positions©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 21 juin 2019 à 08h33

Après sa chute de près de 12% jeudi, Natixis sera suivi de près à l'ouverture du marché parisien... La banque et H2O Asset Management ont tenté de rassurer les opérateurs hier soir après que Morningstar eut suspendu la notation du fonds Allegro en émettant des craintes sur la liquidité de certaines obligations privées qui composent sa petite partie crédit et en évoquant un potentiel conflit d'intérêt. Une décision qui fait écho aux problèmes récents rencontrés par deux grands gestionnaires d'actifs européens en raison de leur exposition trop importante à des actifs jugées illiquides: le Suisse GAM et le Britannique Neil Woodford ont été contraints de geler les retraits sur certains de leurs fonds.

"Nous assurons à nos investisseurs que la liquidité n'est pas un sujet pour ces fonds", a déclaré Bruno Crastes, le directeur général de H2O. La société de gestion britannique, détenue à 49,99% par Natixis, détaille dans un long document l'exposition de ses fonds aux obligations de crédit d'entreprises non-notées. Elle explique également que la nomination, le mois dernier, de Bruno Crastes au conseil de surveillance de la société Tennor Holding, le fonds d'investissement de Lars Windhorst a pour but de permettre au dirigeant de surveiller de près les investissements de H2O réalisés par l'intermédiaire de Tennor Holding.

Avis partagés chez les analystes

Du côté des analystes, HSBC ne semble pas être convaincu par ces explications puisque le broker a dégradé Natixis d''acheter' à 'conserver' tout en réduisant son objectif de cours à 4 euros.

"La suspension suscite des inquiétudes quant à la qualité du contrôle exercé par la direction de Natixis sur son réseau de gestionnaires d'actifs, l'accélération récente des acquisitions et les projets d'opération de croissance externe additionnels", note pour sa part Jean-Pierre Lambert, analyste chez KBW ('sous-performer').

"Alors qu'il y aura des sorties de fonds chez H2O, il reste à voir si cela affectera d'autres boutiques et, surtout, dans quelle mesure cela affectera le modèle multi-boutique spécifique de Natixis, expliquait hier Alphavalue, à l''achat' sur la banque du groupe BPCE.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.