Natixis va arrêter de financer le commerce pétrolier en Amazonie

Natixis va arrêter de financer le commerce pétrolier en Amazonie©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 19 avril 2021 à 09h17

Natixis s'est engagé à réduire significativement les volumes de pétrole équatorien qu'il financera cette année et à cesser tout financement du négoce de brut équatorien d'ici à 2022. Avec cette décision, la banque du Groupe BPCE rejoint plusieurs établissements européens tels que le Credit Suisse, BNP Paribas ou encore ING qui ont mis fin à leurs financements du négoce du pétrole d'origine équatorienne en réponse à une campagne dénonçant les dégâts provoqués par ce commerce sur la forêt amazonienne.

Natixis s'est engagé à réduire significativement les volumes de pétrole équatorien qu'il financera cette année et à cesser tout financement du négoce de brut équatorien d'ici à 2022. Avec cette décision, la banque du Groupe BPCE rejoint plusieurs établissements européens tels que le Credit Suisse, BNP Paribas ou encore ING qui ont mis fin à leurs financements du négoce du pétrole d'origine équatorienne en réponse à une campagne dénonçant les dégâts provoqués par ce commerce sur la forêt amazonienne.

Le rôle de banques européennes dans cette activité a été mis en lumière en août dernier, lorsqu'un rapport publié par les associations Stand.earth et Amazon Watch listait six banques européennes comme sources principales du financement des exportations de pétrole équatorien vers des raffineries américaines. L'Amazonie, plus grand puits de carbone au monde, joue un rôle décisif dans la régulation du climat terrestre.

"Natixis améliore constamment ses politiques ESR conformément à son engagement de ne plus financer les secteurs les plus sensibles en ce qui concerne les impacts humains et environnementaux", a déclaré à 'Bloomberg' un porte-parole de Natixis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.