Neoen : sous pression

Neoen : sous pression
Sydney Australie

Boursier.com, publié le jeudi 11 mars 2021 à 10h25

Neoen corrige de 7% ce jeudi en bourse de Paris, de retour sur les 44 euros, alors que le groupe a vu son chiffre d'affaires s'élever à 298,8 millions d'euros en 2020, en hausse de 18% par rapport à 2019 (+20% à taux de change constants). L'EBITDA grimpe 270,4 millions d'euros en 2020, en hausse de 25% par rapport à 2019. A taux de change constants, il aurait atteint 274,8 millions d'euros, soit une hausse de 27%. Cette forte croissance s'explique principalement par la progression du chiffre d'affaires des activités solaire en Amériques, éolienne en Europe-Afrique et de stockage en Australie. La marge d'EBITDA du Groupe a atteint 90% en 2020 contre 85% en 2019.

Neoen corrige de 7% ce jeudi en bourse de Paris, de retour sur les 44 euros, alors que le groupe a vu son chiffre d'affaires s'élever à 298,8 millions d'euros en 2020, en hausse de 18% par rapport à 2019 (+20% à taux de change constants).
L'EBITDA grimpe 270,4 millions d'euros en 2020, en hausse de 25% par rapport à 2019. A taux de change constants, il aurait atteint 274,8 millions d'euros, soit une hausse de 27%. Cette forte croissance s'explique principalement par la progression du chiffre d'affaires des activités solaire en Amériques, éolienne en Europe-Afrique et de stockage en Australie. La marge d'EBITDA du Groupe a atteint 90% en 2020 contre 85% en 2019.

Le résultat opérationnel courant s'est élevé à 160,5 millions d'euros, en hausse de 18% par rapport à 2019. Le résultat net part du Groupe s'élève à 3,9 millions d'euros en 2020 contre 36 millions d'euros en 2019, qui intégraient 15,8 millions d'euros de résultat de cession de l'activité de biomasse.
"Les guidances d'EBITDA et de TRI peuvent paraitre décevantes en première approche, alors que le rythme de croissance des capacités devrait fortement accélérer... Nos prévisions seront ajustées après la présentation de ce matin" commente Portzamparc qui reste pour le moment à la vente sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.