Néovacs : nouvelle demande de brevet autour de sa plateforme technologique Kinoïde

Néovacs : nouvelle demande de brevet autour de sa plateforme technologique Kinoïde©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 18 septembre 2020 à 08h21

Néovacs a déposé une nouvelle demande de brevet autour de sa plateforme technologique Kinoïde dans le domaine des allergies. La prévalence des maladies allergiques a considérablement augmenté au cours des dernières années, en particulier dans les pays industrialisés, avec plus de 30% des enfants souffrant d'allergies. La manifestation clinique la plus dramatique de l'allergie est l'anaphylaxie, une réaction systémique aiguë et potentiellement mortelle.
L'immunoglobuline E (IgE) joue un rôle central dans la médiation des réactions allergiques et de l'anaphylaxie.

La plupart des traitements contre les allergies sont symptomatiques (principalement des antihistaminiques et des corticostéroïdes). Ces dernières années, plusieurs anticorps monoclonaux ont été développés pour le traitement des allergies, comme l'omalizumab ou le ligelizumab, des anticorps anti-IgE humanisé, dont l'utilisation est limitée en premier lieu par le coût élevé, la nécessité de réaliser des injections répétées et des effets indésirables. Par conséquent, alors que les IgE sont des cibles thérapeutiques prometteuses pour le traitement des allergies et de l'anaphylaxie, il est clairement nécessaire d'améliorer les stratégies actuelles de blocage des IgE, afin d'obtenir des effets thérapeutiques à long terme.

Les vaccins conjugués thérapeutiques appelés Kinoïdes sont utilisés dans une stratégie d'immunisation active pour induire des anticorps neutralisants contre une cible anormalement surproduite, afin de ramener les niveaux cibles au niveau de base.

Néovacs vient de déposer, avec les équipes Inserm des Drs Laurent Reber (INSERM U1043) et Pierre Bruhns (INSERM U1222), une nouvelle demande de brevet issu de sa technologie Kinoïde portant sur un " produit immunogène comprenant un fragment d'IgE pour le traitement des troubles inflammatoires à médiation d'IgE".

L'invention ainsi protégée concerne un vaccin thérapeutique et son utilisation pour traiter des troubles associés à une expression d'IgE aberrantes, en particulier des allergies à médiation IgE telles que les allergies alimentaires, les réponses au venin et la survenue de chocs anaphylactiques. Ce vaccin pourrait, à terme, être utilisé chez des sujets sensibles à tout type d'allergène et complèterait l'utilisation des produits Kinoïdes, notamment les Kinoides IL-4 et IL-13, déjà brevetés par Néovacs avec les mêmes partenaires académiques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.