Nexans bondit, vise une forte amélioration de sa rentabilité d'ici 2024

Nexans bondit, vise une forte amélioration de sa rentabilité d'ici 2024©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 17 février 2021 à 15h48

Nexans accroît ses gains en séance avec un titre qui flambe désormais de près de 10% à 73,5 euros. Le câblier a dévoilé des résultats annuels ainsi que des prévisions solides et globalement en ligne avec les attentes du marché. Le groupe a enregistré un EBITDA robuste de 347 millions d'euros en 2020, matérialisant une marge d'EBITDA de 6,1% contre 6,4% en 2019, alors que le free cash-flow a atteint 157 millions d'euros, reflétant une nouvelle gestion stricte du besoin en fonds de roulement et l'attention portée à la génération de trésorerie au sein de la société.

Nexans accroît ses gains en séance avec un titre qui flambe désormais de près de 10% à 73,5 euros. Le câblier a dévoilé des résultats annuels ainsi que des prévisions solides et globalement en ligne avec les attentes du marché. Le groupe a enregistré un EBITDA robuste de 347 millions d'euros en 2020, matérialisant une marge d'EBITDA de 6,1% contre 6,4% en 2019, alors que le free cash-flow a atteint 157 millions d'euros, reflétant une nouvelle gestion stricte du besoin en fonds de roulement et l'attention portée à la génération de trésorerie au sein de la société.

Le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée Générale des actionnaires la distribution d'un dividende au titre de l'exercice 2020 de 0,70 euro par action.

La firme vise un EBITDA 2021 entre 410 et 450 millions d'euros, contre 429 ME de consensus, et une génération de trésorerie avant fusions, acquisitions et opérations de capital entre 100 et 150 ME.

Convaincu que rester un généraliste deviendra à terme une faiblesse plutôt qu'une force, Nexans entend devenir un pure player de l'électrification. Le Groupe, qui organise une journée investisseurs virtuelle ce mercredi, va donc simplifier son modèle opérationnel en passant de 8 macro-secteurs représentant 34 sous-secteurs à 4 secteurs englobant 12 sous-secteurs. Nexans deviendra ainsi un acteur unique et entièrement intégré couvrant l'ensemble de la chaîne de valeur de l'électrification, de la phase de production d'énergie jusqu'au consommateur final, en passant par la transmission et la distribution d'énergie.

D'ici à 2024, la direction vise une marge d'EBITDA comprise entre 10% et 12% avec une génération de trésorerie allant de 500 à 600 ME (avant fusions, acquisitions et opérations de capital). Elle se fixe également pour objectif l'atteinte d'un chiffre d'affaires "standard" compris entre 6 milliards et 7 milliards d'euros.

Dans un premier temps, Nexans vise un chiffre d'affaires standard compris entre 3,5 et 3,7 milliards d'euros sur son portefeuille en électrification existant, et une marge d'EBITDA comprise entre 11 et 13% contre 8 et 10% en 2021. Pour atteindre cette progression, le Groupe entend continuer à rationaliser sa structure de coûts et améliorer sa performance industrielle, faire fructifier ses innovations et ses investissements dans le navire câblier ultramoderne Aurora et dans l'expansion de son usine de câbles sous-marins haute tension de Charleston (États-Unis), ainsi qu'investir dans des capacités supplémentaires dans le segment Haute Tension et Projets.

Dans un second temps, le Groupe réorientera le reste de son portefeuille par une série de cessions, mais aussi d'opérations transformantes et d'acquisitions complémentaires ciblées (" bolt-on "), visant à compléter son offre en électrification et à lui permettre d'amplifier sa proposition de valeur. La progression attendue de l'EBITDA suite à cette réorientation se situera entre +50 et +150 points de base.

Nexans maintiendra par ailleurs une forte discipline financière, avec un ratio dette nette/EBITDA inférieur à 2,5.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.