Nexans : le départ d'Arnaud Poupart-Lafarge (très) mal digéré

Nexans : le départ d'Arnaud Poupart-Lafarge (très) mal digéré©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 19 mars 2018 à 09h47

Le départ prochain d'Arnaud Poupart-Lafarge de la tête de Nexans, pour "raisons personnelles" n'est pas sans provoquer quelques remous ce lundi sur le marché parisien, où le câblier rend plus de 6% à 41,56 en début de séance, dans des volumes d'échanges supérieurs à la moyenne.

Le communiqué publié ce weekend par le groupe précise que le Conseil d'Administration de Nexans a été informé de la volonté du DG groupe de cesser au plus vite ses fonctions. Néanmoins, à la demande du Conseil d'Administration, M Poupart-Lafarge a accepté d'assurer une période de transition jusqu'au 30 septembre prochain au plus tard. Pascal Portevin, Directeur Général Adjoint assurera la transition sachant qu'en parallèle, le Conseil d'Administration a décidé de lancer un processus de recrutement interne et externe afin de choisir dans les meilleurs délais un nouveau directeur général.

Au sein de la communauté financière, c'est la stupeur. Pour Oddo BHF, cette décision est évidemment une (mauvaise) surprise alors qu'Arnaud Poupart-Lafarge était entré en fonction en 2014 pour assurer le plan de redressement du groupe et alors qu'il venait de présenter un nouveau plan stratégique de Nexans pour la période 2018/22 "Paced For Growth". Le broker en tire les conséquences et ajuste ce lundi son objectif de 50 à 48 euros, en modifiant ses paramètres de valorisation pour intégrer la baisse des comparables. L'opinion "neutre" est réitérée.

L'intermédiaire, qui juge les multiples actuels de Nexans en ligne avec les références historiques, estime que le changement de gouvernance apporte un facteur d'incertitude à court terme même si le groupe confirme la poursuite de la stratégie et de la mise en oeuvre du plan stratégique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.