Nokia s'effondre après son avertissement

Nokia s'effondre après son avertissement©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 24 octobre 2019 à 09h07

Nokia avertit ! Quelques jours après que son concurrent Ericsson eut relevé ses prévisions de résultats, l'équipementier télécoms évoque une pression accrue sur ses marges et un besoin d'investissements supplémentaires. "L'intensité de la compétition s'est accrue alors que certains concurrents cherchent à prendre position dans les premiers stades de la 5G", déclare Nokia.

La firme scandinave prévoit désormais un bénéfice par action sous-jacent de 0,18 à 0,24 euro en 2019 et de 0,20 euro à 0,30 euro en 2020. Les précédentes fourchettes de prévisions étaient de 0,25 à 0,29 euro pour 2019 et de 0,37 à 0,42 euro en 2020.

Sur les trois mois clos fin septembre, Nokia a enregistré un profit opérationnel de 264 ME pour des revenus de 5,69 MdsE (+1% à change constant). En base ajustée, la marge opérationnelle s'est effritée de 0,5 point à 8,4% et le bpa a reculé à 0,05 euro par action, contre 0,06 euro il y a un an. Des résultats globalement conformes aux attentes du marché. A plus long terme, l'entreprise vise une marge opérationnelle ajustée comprise entre 12 et 14%.

Une performance en ligne avec celle du marché en 2019

Nokia, qui a annoncé avoir conclu 48 contrats commerciaux 5G et disposer de 15 réseaux opérationnels, précise que son Conseil prévoit de reprendre la distribution de dividendes après que sa position de trésorerie nette s'améliore à environ 2 milliards d'euros. "Nous prévoyons que notre performance sera à peu près conforme à celle de notre marché primaire adressable pour l'année 2019 et l'année 2020, alors que nous continuons à donner la priorité à la rentabilité et à la trésorerie, tout en continuant à stimuler la croissance dans nos activités Nokia Software et Nokia Enterprise", affirme le management, qui prévoyait jusqu'ici une surperformance par rapport à son marché adressable en 2019 et sur le long terme.

Le titre coule à pic !

Cet avertissement provoque un véritable effondrement du titre à l'ouverture de la bourse à Helsinki. Après quelques minutes de négociations, l'action plonge de 24%, soit sa plus forte chute depuis 1991 !

"Certains des risques que nous avions signalés précédemment liés à la phase initiale de lancement de la 5G se matérialisent maintenant", explique Rajeev Suri, directeur général de Nokia. Le groupe va maintenant dépenser plus pour développer des produits 5G et les rendre moins chers. "Nous espérons être en mesure d'atténuer progressivement ces problèmes au cours de l'année prochaine".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.