Nouveau coup dur pour le Bitcoin et les 'cryptos'

Nouveau coup dur pour le Bitcoin et les 'cryptos'
crypto-monnaie

Boursier.com, publié le vendredi 09 février 2018 à 13h24

Alors que le Bitcoin Cash se distingue en hausse de 8% actuellement selon Coinmarketcap, le Bitcoin traditionnel perd pour sa part 2% à 8.298$. L'Ethereum demeure stable et le Ripple avance de 5%. Les autres 'altcoins' affichent des performances très diverses, alors qu'une nouvelle grande banque, active notamment au Royaume-Uni et aux États-Unis, devrait prochainement interdire les achats de cryptomonnaies par carte de crédit.

Barclays méfiante

Barclays devrait à son tour empêcher ses clients américains d'acheter du Bitcoin ou d'autres 'cryptos' par carte de crédit, d'après une interview de Paul Wilmore, directeur général de Barclaycard, sur le blog Bank Innovation. L'agence Reuters, qui a relayé l'interview, a par ailleurs interrogé un porte-parole de Barclays à Londres, selon lequel la banque étudie sa politique en la matière "pays par pays". Barclaycard est un grand fournisseur de cartes de crédit, actif aux USA et au Royaume-Uni.

Lloyds et Virgin Money ont déjà tranché

La Lloyds, craignant une poursuite de la baisse des prix des 'cryptos', a interdit à ses clients d'acheter du Bitcoin ou d'autres devises digitales par carte de crédit. L'interdiction a pris effet lundi pour les clients de Lloyds Bank, Bank of Scotland, Halifax et MBNA. La décision ne s'applique toutefois pas aux cartes de débit, mais 'seulement' aux 8 millions de clients du groupe disposant de cartes de crédit. Lloyds Banking Group émet plus d'un quart des cartes de crédit sur le marché britannique, selon Reuters... Virgin Money a également annoncé une telle interdiction il y a quelques jours.

Les banques américaines prudentes

Citigroup, Bank of America et JP Morgan Chase ont également suspendu les achats de 'cryptos' par carte de crédit. Dès la fin de semaine dernière, Bank of America avait commencé à refuser les transactions par cartes de crédit avec les plateformes connues d'échanges de cryptomonnaies. Samedi dernier, JP Morgan a suivi le mouvement, peu désireuse de supporter les risques liés à ces transactions, dans un contexte de chute générale des 'cryptos'.

Enfin, Citigroup a prévenu en fin de semaine dernière qu'elle allait aussi interdire, pour l'heure, ces achats de 'cryptos' par cartes de crédit. La banque étudiera l'évolution du marché, afin d'ajuster éventuellement sa politique.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.