Nouveau plongeon du marché automobile européen en février

Nouveau plongeon du marché automobile européen en février©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 17 mars 2021 à 08h22

Nouvelle chute du marché automobile européen en février. Alors que les restrictions mises en place pour faire face à la pandémie de Covid-19 et l'incertitude continuent de peser sur la demande, les immatriculations de voitures particulières neuves dans l'Union européenne ont plongé de 19,3% le mois passé à 771.486 unités. Il s'agit du plus faible mois de février depuis 2013. Les quatre principaux marchés de l'UE se sont repliés le mois dernier. L'Italie a affiché la plus petite baisse (-12,3%), tandis que les autres pays ont fait face à des reculs plus importants : Allemagne (-19,0%), France (-20,9%) et Espagne (-38,4%). Sur les deux premiers mois de l'année, les immatriculations affichent un repli de 21,7%, soit une contraction plus marquée que sur la même période de 2020.

Nouvelle chute du marché automobile européen en février. Alors que les restrictions mises en place pour faire face à la pandémie de Covid-19 et l'incertitude continuent de peser sur la demande, les immatriculations de voitures particulières neuves dans l'Union européenne ont plongé de 19,3% le mois passé à 771.486 unités. Il s'agit du plus faible mois de février depuis 2013. Les quatre principaux marchés de l'UE se sont repliés le mois dernier. L'Italie a affiché la plus petite baisse (-12,3%), tandis que les autres pays ont fait face à des reculs plus importants : Allemagne (-19,0%), France (-20,9%) et Espagne (-38,4%). Sur les deux premiers mois de l'année, les immatriculations affichent un repli de 21,7%, soit une contraction plus marquée que sur la même période de 2020.

Au niveau des constructeurs, Renault a particulièrement souffert en février (-27,9%) avec une chute des ventes de 34,4% pour la seule marque au losange. Stellantis (-21,7%) ne fait guère mieux même si Peugeot limite les dégâts avec une baisse de 12,2%. Toyota (-11,4%), Volkswagen (-17,4%), Ford (-19,5%) et Hyundai (-18,7%) ont également connu un mois compliqué même s'ils sont parvenus à surperformer le marché.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.