Novacyt : lancement à Londres d'un essai clinique de dépistage rapide de la COVID-19

Novacyt : lancement à Londres d'un essai clinique de dépistage rapide de la COVID-19©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 22 juillet 2020 à 17h03

Novacyt annonce le lancement d'un essai clinique par l'université Queen Mary de Londres. Il utilise le nouveau dispositif de test au chevet du patient du Groupe. L'étude vise à déterminer si le test quotidien COVID-19 réduit le taux d'infection, la morbidité et la mortalité dans la population des foyers de soins à haut risque.

L'essai clinique randomisé, avec un recrutement de jusqu'à 2.000 résidents de 50 maisons de soins de l'Est de Londres, est dirigé par le professeur Jo Martin, président du Royal College of Pathologists professeur de pathologie à Université Queen Mary de Londres. L'étude utilise un dispositif de test mobile ou au chevet du patient (NPT - Near Patient Testing) développé par Novacyt (plus de détails ci-dessous), qui comprend le test COVID-19 par réaction en chaîne de la polymérase (PCR) du Groupe, le kit d'extraction d'ARN par PCR directe (exsig Direct) et des instruments de test portables (instruments q16 et q32), pour garantir que des résultats fiables soient disponibles dans l'heure suivant le test.

L'équipe chargée de l'essai clinique est composée de chercheurs, d'étudiants en médecine et d'experts de laboratoire du Queen Mary et de Novacyt. Des tests quotidiens, utilisant le dispositif NPT de test de Novacyt, sont effectués sur tous les résidents, le personnel et les visiteurs dans 25 maisons de soins. À titre de comparaison, les 25 autres maisons de soins recevront une fois par semaine des tests standards de laboratoire spécialisé.

Dans le cadre de l'essai clinique, l'efficacité des écouvillons nasaux à mi-nez comparée à celle des écouvillons nasopharyngés invasifs sera évaluée afin de permettre la facilité d'utilisation, de réduire les niveaux d'inconfort et de prouver des données plus reproductibles.

"Ce projet a le potentiel de mettre un nouveau système de dépistage rapide de la COVID-19 à la disposition des personnes les plus à risque et d'aider à en interrompre la transmission. S'il s'avère efficace dans les maisons de soins, il pourrait être très utile dans de nombreux environnements, en aidant à établir un diagnostic rapide et à maintenir un environnement exempt de COVID-19", explique le Professeur Jo Martin, professeur de pathologie à Université Queen Mary de Londres et investigateur principal de l'étude, qui poursuit : "Grâce à un dépistage quotidien rapide, nous pouvons faire un rapport aux maisons de soins le jour même, afin qu'elles puissent prendre des mesures pour réduire la transmission dans leurs établissements et prévenir les épidémies dans la société. En réalisant cette étude au sein de la population diversifiée de l'Est de Londres, nous espérons protéger l'un des groupes les plus vulnérables du Royaume-Uni, ainsi que les personnels en première ligne qui s'occupent d'eux".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.