Noxxon fait le point sur sa stratégie de développement clinique

Noxxon fait le point sur sa stratégie de développement clinique©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 28 octobre 2020 à 08h07

Noxxon Pharma N.V., société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), annonce que le dernier patient de la cohorte à faible dose de son essai de Phase 1/2, évaluant le NOX-A12 en association avec une radiothérapie dans le cancer du cerveau, vient de terminer six mois de traitement par la combinaison des deux thérapies. L'étude porte sur trois schémas posologiques de NOX-A12 (200, 400 et 600 mg / semaine), chacun combiné à une radiothérapie par faisceau externe chez des patients atteints d'un glioblastome à MGMT1 non-méthylée récemment diagnostiqué, un cancer du cerveau difficile à traiter.

Les patients participant à l'étude présentaient tous un statut de méthylation du promoteur MGMT indiquant qu'ils n'auraient pas obtenu de bénéfice clinique d'une chimiothérapie standard. Tous présentaient également des restes de tissu tumoral malgré la réalisation d'une résection chirurgicale avant d'être recrutés dans l'étude.

Des réductions du volume des tumeurs ont été observées chez deux des trois patients sur les six mois de traitement. Une réduction de volume tumoral a pu être observées chez le troisième patient également à la suite d'une seconde chirurgie après un traitement continu par NOX-A12. Les réductions maximales du volume des tumeurs étaient de 6% et de 60% pour les deux premiers patients. La réduction du volume de la tumeur du troisième patient était de 23% par rapport au volume initial après la seconde chirurgie. Ces résultats sont issus de la moyenne de deux lecteurs indépendants d'IRM centrale et incluent les scanners non programmés initialement. Deux des trois patients ont ainsi présenté des volumes tumoraux stables ou en baisse sur une période de 16 semaines ou plus (dont un après une seconde résection chirurgicale). Tous deux sont actuellement en période de suivi sans traitement. Un patient est décédé à la suite de la progression de sa tumeur au cours de la période de traitement.

Les taux plasmatiques de NOX-A12 à l'état d'équilibre étaient dans la fourchette visée après l'administration de 200 mg du produit chaque semaine. Avec une date limite de collecte des données fixée au 23 octobre 2020, le profil des effets indésirables était similaire à celui attendu d'une radiothérapie seule chez des patients atteints de glioblastome. 18 des 90 événements indésirables ont été notés comme étant potentiellement liés au NOX-A12, à la maladie ou à la radiothérapie. 5 événements indésirables étaient potentiellement liés au NOX-A12 uniquement. Tous les cinq étaient légers ou modérés, confirmant de nouveau le profil de sécurité et de tolérance gérable du NOX-A12 lorsqu'il est associé à une radiothérapie.

"Nous considérons comme très encourageant le fait que deux des trois premiers patients de cette étude répondent au traitement et présentent des volumes tumoraux en baisse. Ces signes précoces d'une activité clinique du traitement sont d'autant plus intéressants que ces patients sont pour l'instant traités à la plus faible dose de NOX-A12 testée. Le plus important maintenant est de suivre ces patients afin de comprendre comment leur pathologie va évoluer après ces six mois de traitement", commente le Dr. Jarl Ulf Jungnelius, Conseiller Médical Senior de NOXXON Pharma.

Par la suite, NOXXON entend focaliser sa stratégie de développement clinique pour le NOX-A12 sur deux indications principales : le cancer du cerveau et le cancer du pancréas. Chaque indication permettra de tester une stratégie de combinaison thérapeutique différente, offrant ainsi à la Société plusieurs opportunités pour l'avancement de son plan de développement clinique. NOXXON entend ainsi tester l'association de NOX-A12 avec une radiothérapie dans le cancer du cerveau et la combinaison de NOX-A12 avec une immuno-/chimiothérapie dans le cancer du pancréas.

Dans le cancer du cerveau, NOXXON prévoit de finaliser l'étude de phase 1/2, actuellement en cours, qui vise l'évaluation de trois doses de NOX-A12 en combinaison avec une radiothérapie. La Société envisage d'élargir la cohorte qui a reçu la dose finalement retenu pour l'essai pivot à venir, afin d'acquérir plus d'expérience dans un groupe plus large de patients dans le cadre de ses discussions avec les autorités règlementaires. Le prochain essai prévu à date sera un essai pivot de phase 2 randomisé évaluant le NOX-A12 en association avec une radiothérapie en première ligne par rapport au traitement de référence chez des patients atteints d'un glioblastome à MGMT non-méthylée. Les patients souffrant d'un glioblastome à MGMT non-méthylée représentent environ 50% des patients atteints d'une glioblastome en première ligne de traitement, soit environ 6.000 patients par an en Europe et 5.000 patients par an aux États-Unis.

La stratégie de développement clinique prévue par NOXXON pour le cancer du pancréas consistera dans un premier temps en un essai clinique à deux bras testant l'association de NOX-A12 et d'une immunothérapie anti-PD-1 en seconde ligne chez des patients. Chaque bras évaluera un régime de chimiothérapie standard de deuxième ligne différent en association avec le NOX-A12 et un anti-PD1. Cette stratégie clinique permettra à NOXXON de sélectionner la meilleure combinaison thérapeutique possible dans le cadre d'un essai pivot contrôlé et randomisé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.