Noxxon Pharma : la perte nette avant impôt a été réduite à 5.389 KE

Noxxon Pharma : la perte nette avant impôt a été réduite à 5.389 KE
Des tubes à essai dans le laboratoire de l'Institut de recherche sur le cancer de Sutton

Boursier.com, publié le mercredi 02 mai 2018 à 07h07

NOXXON Pharma a publié ses résultats pour l'exercice clos le 31 décembre 2017. Les états financiers consolidés de NOXXON Pharma N.V. et de ses filiales ont été préparés conformément aux normes IFRS, telles qu'adoptées par l'Union européenne.

La société n'a pas réalisé de chiffre d'affaires au titre de l'exercice 2017. En 2016, le chiffre d'affaires s'est établi à 83 KE. Les frais de recherche et développement ont baissé de 55%, à 2,4 ME, contre 5,3 ME en 2016.
La réduction des frais de recherche et développement en 2017 par rapport à 2016 est principalement due à la baisse des coûts de matières premières, consommables et fournitures, et à une campagne de production en grande partie terminée sur 2016, ainsi qu'à la diminution des frais de personnel, du coût des brevets et des services de conseil suite à une réorganisation interne et au recentrage du Groupe sur ses activités stratégiques de recherche et développement.
En conséquence, les dépenses de personnel ont diminué de 1.029 KE, les coûts de matières premières, consommables et fournitures de 988 KE et le coût des brevets et services de conseil de 271 KE.

Les autres produits d'exploitation diminuent de 40%, de 437 KE en 2016 à 261 KE en 2017. Cette baisse s'explique essentiellement par la diminution des aides publiques au titre des projets de recherche et développement, de 385 KE en 2016 à 3 KE en 2017, et des produits de cession d'actifs financiers et corporels, de 20 KE en 2016 à 12 KE en 2017. Cette diminution a été partiellement compensée par la reprise en 2017 de provisions constituées sur certaines aides financières.

Les frais généraux et administratifs ont été réduits de 32%, de 3.780 KE en 2016 à 2.580 KE en 2017. Cet abaissement résulte essentiellement de la baisse des frais juridiques, de conseil et d'audit liés à la préparation des opérations de financement de 2016, qui passent de 2.246 KE en 2016 à 972 KE en 2017. Par ailleurs, des charges de restructuration et indemnités transactionnelles de 55 KE, et des provisions pour amortissement d'immobilisations corporelles et d'actifs détenus pour la vente de 177 KE avaient été comptabilisées en 2016. En 2017, aucun montant n'a été comptabilisé au titre de ces deux postes.

Les produits financiers augmentent, passant de 1 KE en 2016 à 1.019 KE en 2017, reflétant la reprise d'une provision constituée sur la dette Kreos (à hauteur de 419 KE), la comptabilisation de produits financiers dérivés (40 KE) et certains ajustements de juste valeur afférents à des bons de souscription d'actions émis au profit de Yorkville, Kreos et d'autres investisseurs (560 KE).

Les charges financières ont baissé de 21%, de 2.127 KE en 2016 à 1.678 KE en 2017. Cette diminution reflète la charge d'intérêts, calculée selon la méthode du taux d'intérêt effectif, et la conversion en fonds propres de deux prêts émis par Kreos en 2014 et 2015 suite à la signature de certains avenants aux conventions de prêts et la conclusion de certains accords portant sur des bons de souscription d'actions, qui ont considérablement modifié les engagements financiers du Groupe. Ces modifications ont induit des reprises de provisions sur les passifs concernés et la comptabilisation des passifs modifiés à leur juste valeur, générant des gains ou pertes postés au compte de résultat de l'exercice 2016. Les charges financières s'établissent par conséquent à 666 KE en 2017, contre 2.127 KE en 2016, du fait principalement de ces transactions et des frais financiers induits par les engagements auprès de Kreos.

La ligne de financement en fonds propres a occasionné une charge financière de 973 KE en 2017, du fait des emprunts émis, des frais de transaction et des conversions, et généré 359 KE de produits financiers en raison des ajustements de juste valeur afférents aux bons de souscription émis au profit de Yorkville. Aucun montant n'avait été comptabilisé à ce titre en 2016. Le solde des charges financières, d'un montant de 39 KE, correspond essentiellement à des ajustements de la juste valeur des bons de souscription émis au profit d'autres investisseurs.

En conséquence de ces évolutions, la perte nette avant impôt de l'exercice a été réduite de 49,8%, de 10.725 KE en 2016 à 5.389 KE en 2017. Au 31 décembre 2017, la position de trésorerie s'établissait à 622 KE, contre 2,2 ME au 31 décembre 2016.

Aram Mangasarian, Ph.D., Président Directeur Général de NOXXON, commente : "En 2017, nous avons concentré nos efforts sur la poursuite de notre étude clinique associant NOX-A12 avec l'anticorps anti-PD-1 de Merck & Co./MSD, Keytruda. J'ai le plaisir d'annoncer qu'au 20 avril 2018, 17 patients avaient été recrutés sur les 20 prévus et nous restons convaincus que nous disposerons, comme annoncé, des données de biopsie de la première partie de l'étude avec NOX-A12 en monothérapie au deuxième trimestre 2018, ainsi que des données d'efficacité de la deuxième partie de l'étude de NOX-A12 en association avec Keytruda au quatrième trimestre de cette année."
Il poursuit : "L'année dernière, nous avons mené d'importantes activités de sensibilisation auprès d'experts au sein des hôpitaux universitaires et de l'industrie aux États-Unis et dans l'UE. L'intérêt manifesté pour notre approche ciblant le microenvironnement tumoral pour traiter les cancers, particulièrement lors de conférences telles que celles de l'American Society Neuro-Oncology, de la European Society of Medical Oncology et de l'American Association of Cancer Research, est très encourageant. Ces interactions ont alimenté la préparation des études à venir dans les cancers du poumon, du cerveau et du pancréas avec nos deux candidats cliniques phares, NOX-A12 et NOX-E36."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU