Noxxon Pharma : trésorerie renforcée avec des financements jusqu'au 2e trimestre 2022

Noxxon Pharma : trésorerie renforcée avec des financements jusqu'au 2e trimestre 2022©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 29 avril 2021 à 06h52

Au cours de l'exercice 2020 et de l'exercice 2019, Noxxon n'a pas généré de revenus. Le Groupe -Noxxon Pharma NV et Noxxon Pharma AG- ne prévoit pas que ses produits candidats en cours de développement génèrent des revenus, jusqu'à la signature d'un accord de licence, l'approbation réglementaire et la commercialisation de ces produits, ou la conclusion d'accords de collaboration avec des tiers.

Au cours de l'exercice 2020 et de l'exercice 2019, Noxxon n'a pas généré de revenus. Le Groupe -Noxxon Pharma NV et Noxxon Pharma AG- ne prévoit pas que ses produits candidats en cours de développement génèrent des revenus, jusqu'à la signature d'un accord de licence, l'approbation réglementaire et la commercialisation de ces produits, ou la conclusion d'accords de collaboration avec des tiers.

Les autres produits d'exploitation ont diminué, passant de 279 kE pour l'exercice 2019 à 147 kE pour l'exercice 2020. En 2020, les autres produits d'exploitation résultent de la vente de matières premières, de services fournis, de la décomptabilisation des avantages abandonnés et de la décomptabilisation du passif, ainsi que d'autres produits, résultant principalement de différences de change.

Les dépenses de Recherche et Développement (R&D) ont augmenté, passant de 2,11 millions d'euros pour l'exercice 2019 à 4,02 ME pour l'exercice 2020. L'augmentation de ces dépenses de R&D en 2020 par rapport à 2019 est principalement due à l'augmentation des coûts de fabrication des médicaments, des frais de service et des autres coûts liés aux essais cliniques et aux tests précliniques. Les frais de personnel comprenaient des charges de paiement fondées sur des actions sans effet sur la trésorerie s'élevant à 51 kE en 2020 (53 kE en 2019). Sans ces dernières charges de paiement, les charges de personnel restantes étaient de 622 kE en 2020 (530 kE en 2019). Les frais Généraux et Administratifs (G&A) ont diminué, passant de 2,11 ME pour l'exercice 2019 à 1,88 ME pour l'exercice 2020.

La perte avant impôt du Groupe a augmenté de 9,54 ME, passant de -860 kE pour l'exercice 2019 à -10,40 ME pour l'exercice 2020, dont une perte d'exploitation s'élevant à -5,77 ME en 2020 (-3,95 ME en 2019) entraînant une sortie de trésorerie opérationnelle de 5,22 ME en 2020 (4,28 ME en 2019).

10,3 ME de trésorerie

Au 31 décembre 2020, le Groupe disposait d'une trésorerie de 10,3 ME (1,4 ME au 31 décembre 2019). Le Groupe a réussi à lever 14,5 ME en 2020 auprès de sources multiples, notamment via des placements privés, des exercices de bons de souscription en circulation et le véhicule de financement ASO.

Au cours de l'année 2020, Yorkville a exercé une grande partie de ses bons de souscription détachables et Acuitas a exécuté son droit à l'exercice sans numéraire pour tous ses bons de souscription. Par conséquent, la structure du capital de la société s'en retrouve allégée et est aujourd'hui moins complexe.

En 2021, le Groupe a levé 6,4 ME supplémentaires à partir d'un placement privé. Aucun bon de souscription ou autre instrument de type optionnel n'était attaché aux actions émises dans le cadre de ces financements. Ces financements, couplés aux possibilités offertes par le véhicule ASO, ont prolongé la visibilité financière jusqu'au 2e trimestre 2022.

"Cette année 2020 fut une année de résilience pour Noxxon, qui a poursuivi avec succès son développement clinique et ses activités tout en s'adaptant à la situation sanitaire. Avec la formation d'un nouveau Conseil Scientifique, composé d'experts éminents du cancer du pancréas et une trésorerie renforcée", commente Aram Mangasarian, PDG de Noxxon.

Perspectives 2021

Le budget actuel prévoit un besoin de trésorerie d'environ 1,5 ME par mois en 2021, incluant toutes les activités prévues dans le cadre de l'étude en cours dans le cancer du cerveau avec NOX-A12, la production de médicaments et le lancement de l'étude évaluant NOX-A12 dans le cancer du pancréas ainsi que l'étude portant sur NOX-E36.

La trésorerie actuelle devrait permettre le financement des activités de la société jusqu'en novembre 2021 et, avec les ressources du véhicule de financement ASO, jusqu'en mai 2022.

La société étudie actuellement plusieurs alternatives de financement afin de garantir ses futurs besoins financiers et envisage entre autres de s'adresser à des investisseurs américains de renom dans le domaine de la santé, d'obtenir des fonds supplémentaires auprès des investisseurs existants par le biais de tours de table additionnels, de rechercher des partenariats stratégiques ou des opportunités de fusion ou d'acquisition.

Grâce aux données encourageantes d'une étude précédente et sous les conseils avisés du SAB, Noxxon se prépare à lancer un essai clinique à deux bras dans le cancer du pancréas. La priorité de NOXXON reste toutefois d'assurer la finalisation dans les temps de l'essai de phase 1/2 d'escalade de dose en cours, afin de présenter des données de premier plan en 2021. Noxxon prévoit de lancer en 2022 un essai pivot évaluant l'association du NOX-A12 et d'une radiothérapie chez les patients atteints de glioblastome non méthylé en première ligne par rapport au traitement standard. L'objectif est une première demande d'autorisation de mise sur le marché en 2024 et une approbation en 2025.

Avec le renforcement de sa trésorerie, Noxxon prévoit de relancer les essais cliniques du NOX E36. La production des ressources cliniques a fait l'objet d'un contrat et l'approvisionnement en médicament devrait être disponible au second semestre 2021. Les travaux précliniques comparant les stratégies de combinaison pour NOX-E36 dans les tumeurs solides, qui permettront d'identifier les approches les plus prometteuses, progressent également comme prévu. La société prévoit de lancer un premier essai clinique de combinaisons évaluant l'innocuité du NOX-E36 en 2021.

"Noxxon dispose aujourd'hui de tous les outils nécessaires à l'accélération du développement de son candidat-médicament principal, NOX-A12. Ce dernier a d'ores et déjà montré des résultats prometteurs lors d'un essai clinique en combinaison avec le Keytruda de Merck chez des patients atteints de cancers du pancréas et colorectal. Récemment, le NOX-A12 a également atteint les dernières étapes de son étude clinique de phase 1/2 d'escalade de dose, en combinaison avec une radiothérapie chez des patients atteints d'un cancer du cerveau, en première intention de traitement. Les perspectives de développement de Noxxon et de son produit phare en 2021 sont particulièrement prometteuses et nous sommes plus que jamais convaincus que notre approche unique, visant à cibler le microenvironnement tumoral, peut contribuer à l'amélioration de la manière dont le cancer est pris en charge", conclut Aram Mangasarian.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.