Nucléaire : un possible retour en Bourse pour Orano ?

Nucléaire : un possible retour en Bourse pour Orano ?
Vue externe de Melox

Boursier.com, publié le mercredi 14 octobre 2020 à 22h55

Orano, l'ex-Areva, envisage son retour sur les marchés, trois ans après sa restructuration, a indiqué le directeur financier du groupe, David Claverie, cité mercredi soir par le site internet des 'Echos'.

Le géant français du nucléaire public est ainsi en train de sonder les investisseurs via un "road show" en vue de faire évoluer la structure de son capital, et une introduction en Bourse fait partie des options sur la table. "Nous rencontrons des investisseurs dans le cadre d'une étude de faisabilité pour mener une éventuelle évolution de la structure du capital d'Orano", a indiqué le directeur financier, David Claverie, cité par 'Les Echos'.

Pour mener cette opération, "plusieurs schémas sont à l'étude, dont celui d'une introduction en Bourse, mais ce n'est pas le seul", a-t-il précisé. Orano est épaulé dans, ses démarches par les conseils des banques BNP Paribas et Goldman Sachs, ont précisé 'Les Echos'.

"In fine, l'Etat sera seul décisionnaire", a ajouté David Claverie. "Nous ne sommes pas engagés dans un quelconque processus irréversible, nous sommes à un stade préliminaire", a-t-il poursuivi.

En 2017, à l'occasion de la refonte de la filière nucléaire en difficulté, pilotée par l'Etat-actionnaire, EDF a acquis la majorité du capital d'Areva NP, la division réacteurs nucléaires d'Areva, tandis qu'Orano, créé à cette occasion, s'est recentré sur le cycle du combustible nucléaire (mines, enrichissement de l'uranium, recyclage des combustibles usés mais aussi logistique, démantèlement et ingénierie).

Orano est détenu à 50% par l'Etat français, à 20% par Areva SA, à 10% par la Caisse des dépôts, à 10% par Natixis et à hauteur de 5% chacun par les groupes japonais Japan Nuclear Fuel Limited (JNFL) et Mitsubishi Heavy Industries (MHI).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.