OL Groupe : Le total des produits des activités s'établit à 150 ME sur 9 mois

OL Groupe : Le total des produits des activités s'établit à 150 ME sur 9 mois
Le président du club lyonnais Michel Aulas crie à l'injustice... Ses joueurs ne pourront porter le nom de leur nouveau sponsor lors du match retour Real-l'OL de ce soir.

Boursier.com, publié le mercredi 12 mai 2021 à 19h54

L'activité des 9 premiers mois de l'exercice 2020/21 (période du 1er juillet au 31 mars) pour OL Groupe a été fortement impactée par les effets directs et indirects de la crise sanitaire sur l'industrie du sport professionnel et de l'événementiel. Le total des produits des activités s'établit ainsi à 150 ME sur la période, en recul de 44% (265,7 ME au 31 mars 2020).

L'activité des 9 premiers mois de l'exercice 2020/21 (période du 1er juillet au 31 mars) pour OL Groupe a été fortement impactée par les effets directs et indirects de la crise sanitaire sur l'industrie du sport professionnel et de l'événementiel. Le total des produits des activités s'établit ainsi à 150 ME sur la période, en recul de 44% (265,7 ME au 31 mars 2020).

Depuis le début de l'exercice, les restrictions sanitaires ont mis à l'arrêt les activités liées au Groupama Stadium (Billetterie et Events). Le Groupe est aussi fortement pénalisé par l'absence de participation en Coupe d'Europe (conséquence de l'arrêt prématuré du Championnat de Ligue 1 en 2019/20), et par la défaillance de Mediapro, précédemment principal diffuseur des matchs de Ligue 1, dès octobre 2020.

Le Groupe estime ainsi, sur le plan financier, à environ 135 ME le montant total des impacts directs et indirects de la pandémie (y compris la défaillance de Mediapro et le manque à gagner lié à l'absence de participation en Champions League 2020/21) sur le total des produits des activités (hors trading joueurs).

UNE SITUATION DE TRÉSORERIE PRÉSERVÉE PAR UNE GESTION PRUDENTE DANS LE CONTEXTE DE LA CRISE COVID-19

Au 31 mars 2021, OL Groupe disposait d'une trésorerie disponible de 178,9 ME, composée d'une trésorerie bancaire de 78,9 ME incluant les 2 PGE (Prêt Garanti par l'État), le premier de 92,6 ME souscrit le 23 juillet 2020 et le second de 76,4 ME souscrit le 18 décembre 2020, plus une réserve de tirage RCF (Revolving Credit Facility) de 100 ME.
Pour rappel, l'endettement net de trésorerie (y compris créances et dettes nettes sur contrats joueurs) était en légère amélioration sur le 1er semestre à 287,3 ME (vs. 295,2 ME au 30 juin 2020).

Compte tenu des impacts économiques liés à la crise de la COVID-19, le Groupe avait bénéficié au 31 décembre 2020 d'un "covenant holiday" de la part de ses prêteurs bancaires et obligataires. Un nouveau "covenant holiday" a été obtenu en date du 10 mai concernant l'arrêté de comptes au 30 juin 2021.

Dans le contexte actuel de crise, le Groupe dispose de financements renforcés qui devraient lui donner la flexibilité nécessaire pour envisager, avec ambition, la poursuite de ses développement futurs.

ENGAGEMENTS POUR LA VACCINATION ET LE RETOUR DU PUBLIC

L'Olympique Lyonnais s'est activement mobilisé pour accompagner le retour du public dans les stades, mais aussi dans les lieux culturels et de loisirs. Le Groupe a mis à disposition ses infrastructures auprès des autorités pour qu'elles soient transformées en centre de vaccination. Ainsi, plus de 40.000 vaccins ont déjà été administrés au Groupama Stadium depuis début avril.
Fort de son expérience en matière d'organisation, l'Olympique Lyonnais est fier d'avoir contribué à mettre en place une logistique qui permette à près de 4.000 personnes d'être vaccinées par jour. Par son engagement et son rôle de catalyseur de lien social, l'OL se prépare déjà au retour prochain du public dans les lieux de vie du territoire.

PERSPECTIVES POUR L'EXERCICE 2020/21

Compte tenu des restrictions importantes qui pèsent toujours sur de multiples activités en raison de la crise sanitaire, le Groupe n'anticipe pas d'amélioration notable des produits des activités d'ici le 30 juin 2021. Le résultat net devrait être également fortement déficitaire au 2nd semestre de l'exercice 2020/21. Le Groupe poursuit un programme, adapté à la situation sanitaire, d'optimisation de l'ensemble de ses charges et de ses coûts fixes, et, en parallèle, d'activation des aides d'État.

MAINTIEN DE LA FEUILLE DE ROUTE 2023/2024

Le développement d'OL Vallée se poursuit, avec la finalisation progressive de nouvelles infrastructures prévues sur la zone. Compte tenu du calendrier de réouverture et de déconfinement établi par le gouvernement le 30 avril, le pôle de loisirs de 23.000 m2 aujourd'hui achevé, devrait pouvoir ouvrir ses portes à partir du 9 juin 2021 et permettre aux opérateurs des différentes activités d'en démarrer l'exploitation, avec le soutien marketing d'OL Groupe.

Le Groupe poursuit également activement son projet d'implantation d'une nouvelle salle événementielle à proximité du stade, d'une capacité de 12.000 à 16.000 personnes. Cette nouvelle enceinte, dont la conception/construction a été confiée à CITINEA, filiale de VINCI Construction France (sous réserve de la levée des conditions suspensives habituelles), devrait représenter un investissement d'environ 141 ME. Les procédures administratives sont en cours avec pour objectif une mise en exploitation fin 2023. Cette infrastructure devrait ainsi permettre de compléter l'offre "Events" du Groupe, avec l'objectif d'organiser 80 à 120 événements par an (concerts, séminaires et salons professionnels de grande ampleur, mais également des compétitions sportives (notamment Euroleague de basket) et d'E-sport).

La poursuite de tous les projets stratégiques, autour de son coeur d'activité football, permet au Groupe de conserver ses objectifs à horizon 2023/24, présentés en février dernier, de 420 ME à 440 ME de total des produits des activités (incluant le trading joueurs, selon IAP défini plus avant) et d'un EBE supérieur à 100 ME, à condition que l'évolution de la crise sanitaire permette de démarrer la saison 2021/22 dans des conditions normales.

Le Groupe rappelle qu'au 31 décembre dernier, la valeur marché de l'effectif professionnel masculin (basée sur Transfermarkt et CIES), toujours élevée, s'établissait à 409 ME, induisant un niveau de plus -values potentielles relatives à l'actif joueurs estimé à plus de 240 ME.

Prochain communiqué : Chiffre d'affaires de l'exercice 2020/21, le 22 juillet 2021 après la clôture des marchés d'Euronext.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.