Onxeo devra verser plusieurs millions d'euros à SpeBio, le titre flanche

Onxeo devra verser plusieurs millions d'euros à SpeBio, le titre flanche©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 18 octobre 2017 à 09h41

La société de biotechnologie Onxeo a été lourdement condamnée par le Tribunal de commerce de Paris dans le litige qui l'oppose à SpePharm et sa filiale SpeBio, laquelle était dédiée à l'exploitation de Loramyc en Europe. Onxeo reprochait à son partenaire d'avoir violé ses obligations contractuelles, provoquant un retard de commercialisation du produit. Mais la juridiction consulaire ne l'a pas entendu de cette oreille et vient de condamner l'entreprise française à payer 8,6 millions d'euros à SpeBio pour les coûts supportés avant la résiliation, et 50.000 euros de dommages et intérêts à SpePharm. Onxeo est en outre condamnées aux dépens, 250.000 euros à SpeBio et 15.000 euros à SpePharm. L'impact financier réel pour Onxeo sera plus modeste, car le groupe détient 50% de SpeBio. Il se chiffre néanmoins à plusieurs millions d'euros, sans doute environ 4,5 ME sur la base des sommes précitées. En conséquence, un appel est envisagé, même si la décision n'a pas encore été prise. "Onxeo conteste vigoureusement le bien-fondé de cette décision et entend examiner toutes les voies de recours à sa disposition et notamment faire appel de cette décision", indique le laboratoire dans un communiqué diffusé hier soir.

Onxeo n'avait pas constitué de provision dans ce contentieux, s'estimant "dans son bon droit". Sa trésorerie s'élevait à 27,7 ME au 30 juin dernier. Le litige a démarré en 2009, dès l'année de signature de l'accord commercial entre Onxeo et SpePharm.

Le titre est logiquement sanctionné en matinée, sur une baisse de -6,5% à 1,44 euro, dans des volumes 2,5 fois supérieurs à la moyenne récente.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU