Onxeo fait le point sur sa stratégie

Onxeo fait le point sur sa stratégie©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 26 octobre 2017 à 23h18

Onxeo S.A., société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants en oncologie, notamment contre les cancers rares ou résistants, fait le point sur sa stratégie et publie son chiffre d'affaires consolidé et son niveau de trésorerie au 30 septembre 2017.

Information financière du 3ème trimestre 2017

La Société a réalisé un chiffre d'affaires de 5,7 ME au 3ème trimestre 2017, se décomposant comme suit :
5,1 ME de chiffre d'affaires non-récurrent (contre 2,2 ME au 2ème trimestre 2017), qui correspond essentiellement à la cession de Sitavig et Loramyc, à la perception du droit de licence pour Validive et à l'étalement des paiements initiaux (upfront) reçus des partenaires, conformément aux normes IFRS.
0,6 ME de chiffre d'affaires récurrent, issu de la vente de produits aux partenaires commerciaux d'Onxeo et des royalties sur les ventes. La diminution par rapport au 2ème trimestre 2017 est due la cession susmentionnée de Sitavig et Loramyc intervenue le 31 juillet 2017.

Au 30 septembre 2017, la trésorerie consolidée ressort à 27,5 ME, sans tenir compte de l'impact potentiel du litige en cours avec SpeBio B.V./SpePharm.

Judith Greciet, Directeur Général d'Onxeo, commente : "Onxeo a renforcé le positionnement stratégique de ses activités sur deux des domaines les plus innovants et les plus valorisés en oncologie, l'inhibition de la réparation de l'ADN tumoral et l'épigénétique. Grâce à cette stratégie, la Société dispose d'un portefeuille étoffé et prometteur de produits en développement, malgré l'arrêt du programme Livatag dans le cancer du foie. En parallèle, nous avons aussi récemment cédé nos deux actifs non-stratégiques dans les pathologies buccales et concédé une licence de Validive, un traitement de soin de support prêt à entrer en phase III. Nos deux candidats phares, notamment AsiDNATM, progressent comme prévu vers la clinique, et le dépôt d'une demande d'autorisation d'essai est toujours prévu pour la fin de l'année. Par ailleurs, nous avons récemment présenté platONTM, notre plateforme brevetée d'oligonucléotides leurres, qui nous permet de générer, dès 2018, de nouvelles molécules anti-cancéreuses basées sur des mécanismes d'action uniques et enrichir ainsi notre portefeuille de produits ciblant l'ADN tumoral."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU