Orange appelle TF1 à revenir négocier sur les droits TV

Orange appelle TF1 à revenir négocier sur les droits TV

Une enveloppe globale de 333 Millions d'Euros est destinée à accompagner les français vers la généralisation de la TNT.

Boursier.com, publié le jeudi 01 février 2018 à 12h31

La partie de poker enclenchée entre Orange et TF1 depuis deux ans sur la rémunération de la diffusion des programmes de la filiale de Bouygues vient brusquement de passer de la sphère privée à la sphère publique. TF1 a dégainé ce matin un communiqué fustigeant l'attitude de l'opérateur, qui a refusé de signer un accord qu'Altice SFR et Bouygues Telecom (ce qui est plus logique) avaient déjà paraphé dernièrement. Par conséquent, TF1 a mis un terme en date du 31 janvier à ses accords de distribution avec Orange. Adieu les chaînes en clair, le replay MYTF1 mais aussi la vente des chaînes TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI. TF1 en a profité pour taper sur les droits du diffuseur parce que ses programmes étaient toujours diffusés ce matin, le menaçant de poursuites judiciaires.

Orange a un peu tardé à sortir dans la cour de récréation. En fin de matinée, l'ancien monopole a publié un communiqué rappelant que pendant des années la distribution des chaînes de TF1 était gratuite et que le groupe a unilatéralement décidé de modifier les conditions en demandant une rémunération excessive. Orange juge bien sûr que le modèle français est équilibré, protecteur et rémunérateur pour l'ensemble de la chaîne de valeur et accuse TF1 de vouloir changer la donne avec pour seule justification la volonté d'augmenter ses profits (contrairement à Orange, qui place la philanthropie au-dessus de tout). Le groupe de Stéphane Richard ne se dit pas opposé à un accord financier, mais veut qu'il soit équitable pour les deux parties. Il en veut pour preuve l'accord signé avec M6 et regrette que TF1 ait quitté la table des négociations en demandant la coupure prochaine de ses chaînes en direct. Il n'est dans l'intérêt d'aucune des parties de pénaliser ainsi les téléspectateurs en interrompant le signal, estime l'opérateur.

Tout cela va probablement aboutir à un consensus, une fois que l'artillerie lourde aura été rangée. Aucun des deux acteurs n'a intérêt à laisser la situation s'envenimer, et surtout pas TF1 : les clients d'Orange représenteraient environ 25% de l'audience du groupe. De surcroît, la jurisprudence "SFR" montre que quels que soient les griefs, un terrain d'entente peut être trouvé puisque TF1 a fini par signer avec Altice-SFR alors que les deux groupes s'étaient attaqués en justice.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Orange appelle TF1 à revenir négocier sur les droits TV
  • avatar
    Nostradamus06 -

    TF1 est une chaine de pub entrecoupée de série Nievres américaine et TV réalité...Ca se regarde en replay ??

  • avatar
    bienvenue64 -

    et voilà!!!nous payons notre abonnement!!!! et nous voici pris en otage par le dieu tf1 roi du pognon a soutirer !! les pubs les jeux !! toujours et toujours ce démon!!! nous voulons le replay!!!!!! comme il est prévu dans le contrat!! orange et tf1 doivent s'entendre au plus vite merçi merçi

  • avatar
    bubu51 -

    A la seule différence c'est que Altice Sfr font partie du groupe Bouygues Tf1 les dés sont pipés de plus pour ne voir que Voice sur Tf1 etc ou sur Tmc 90 enquête qui ne sont que des rediffusions depuis quelques années on peut s'en passer mon voisin a mis sa box Bouygues en hot spot cela ne me dérange pas je piraterais.

  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :

    Crue de la Seine: 150 habitants évacués près de Rouen


    Statut : en attente de publication

    Il y a une heure


    4 lacs de retenues ont été chèrement creusés et aménagés pour réguler justement les crues! Le constat est aujourd'hui que 2 sont pleins et 2 autres ne vont pas tarder à l'être! Il serait peut-être bon de se poser la bonne question, et de vérifier si la gestion de ces 4 lacs a bien été menée, si avant les crues, tous ont bien été mis à l'étiage, au niveau le plus bas possible, et si pour des raisons touristiques louables, ils n'ont pas été maintenus, comme on peut le supposer, à un niveau plus élevé pour permettre les activités nautiques! Si c'est le cas, ce serait un réelle et volontaire décision de privilégier des activités ludiques et sportives, au détriment des populations demeurant le long des fleuves et rivières. Il serait bon qu'une enquête indépendante et minutieuse puisse se pencher sur cette hypothèse plus que réaliste. A n'en pas douter des journalistes d'investigations vont se pencher sur le sujet non neutre. En attendant, et encore une fois nos primes d'assurances vont encore augmenter, comme le reste, et la fonte des neiges va encore provoquer un peu partout des nouveaux désordres. Gouverner, c'est prévoir.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]