Orange dévoile sa nouvelle manette de jeu

Orange dévoile sa nouvelle manette de jeu©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 14 novembre 2017 à 11h08

Orange proposera à partir du 16 novembre prochain une nouvelle manette de jeu sans fil, développée en partenariat avec Nacon, une marque de Bigben Interactive.

Cette manette "combine une exigence de précision gamer à une expérience Plug & Play sur TV et PC, pour un prix de lancement de 39,90 Euros", explique le groupe. "Précise et fonctionnelle, elle s'adresse aux débutants mais aussi aux joueurs avertis qui veulent améliorer leur expérience de jeu tout en privilégiant le rapport qualité / prix".

La manette est adaptée au service de jeux vidéo en streaming d'Orange, incluant plus de 200 jeux vidéo en illimité dans son offre d'abonnement.

"Grâce à sa compatibilité PC simple et fonctionnelle, les enfants pourront débuter une partie sur la TV et la poursuivre sur l'ordinateur pour libérer la TV du salon ! Cet accès multi-écrans est disponible sur l'ensemble du catalogue de jeux vidéo de l'abonnement Pass Jeux Famille d'Orange", précise le groupe.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Orange dévoile sa nouvelle manette de jeu
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    et puisque ça censure de l'autre côté

    référence à l'article :

    Deux députés européens proches de Hamon quittent à leur tour le PS
    Statut : refusé
    Il y a 36 minutes
    le 14 11 2017 à 12 10

    Je pense que celui qui décrit le mieux la situation du PS est encore DSK quand il dit que le PS est mort.

    Et ce n'est pas une notion de revanche de sa part puisqu'il ne fait partie d'aucun mouvement politique mais vit sa vie au MAROC en faisant sa vie et son argent. Mais le meiux est encore de citer
    Philippe Muray, « toutes les propagandes vertueuses concourent à recréer un type de citoyen bien dévot, bien abruti de l'ordre établi, bien hébété d'admiration pour la société telle qu'elle s'impose, bien décidé à ne plus jamais poursuivre d'autres jouissances que celles qu'on lui indique. Le voilà, le héros positif du totalitarisme d'aujourd'hui. »