Orange : la direction se veut rassurante

Orange : la direction se veut rassurante©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 20 mars 2020 à 16h38

Orange remonte de 6,5% à 11,65 euros ce vendredi, alors que le broker Goldman Sachs est repassé de 'neutre' à 'achat' sur l'opérateur en ciblant un cours de 17 euros... L'analyste parle d'une guidance et de tendances sur le marché français rassurantes sur fond d'environnement tarifaire en France plus lisible et un engagement à réduire les coûts sur le long terme... AlphaValue était déjà à l'achat sur le dossier, avec un objectif de cours ajusté à 17,90 euros. Parmi les autres avis de brokers, Credit Suisse vise un cours de 15 euros...

L'opérateur télécoms a vu, sur la période écoulée, son résultat opérationnel (EBITDAaL) progresser de 1,3% à 3,29 milliards d'euros, pour un chiffre d'affaires en hausse de 1,1% (en comparable) à 11,1 milliards.
Pour 2020, Orange attend un EBITDAaL "stable positif". Le Cash-Flow Organique des activités télécoms 2020 devrait être supérieur à 2,3 milliards d'euros...

Télétravail en pointe

Contraints de rester à la maison et de respecter les mesures de confinement imposées par le gouvernement face à la pandémie de coronavirus, les Français sollicitent plus que coutume les réseaux. Le PDG d'Orange Stéphane Richard s'est voulu rassurant à ce sujet ce matin : "Les réseaux fixes et mobiles des opérateurs sont conçus pour tenir la période que nous traversons... Nous avons un réseau qui a été conçu pour absorber des flux considérables et qui est construit sur un rythme d'augmentation régulier des usages", a expliqué le dirigeant de l'opérateur historique au micro de 'RTL'.

Sur mobile par exemple, "on a un volume de data qui augmente de 40% chaque année, donc on est toujours obligé d'anticiper de plusieurs années par rapport à cet évolution des usages", a-t-il ajouté. Stéphane Richard a indiqué que cette période de confinement, avec notamment le télétravail qui a été "multiplié par 7", a engendré un "trafic voix multiplié par 2". La visioconférence a été "multipliée par 2", "et il y a des messageries internet comme WhatsApp dont on estime que le volume a été multiplié par 5".

Le Wi-Fi en priorité

Concernant les câbles transatlantiques sur lesquels reposent, par exemple, les plateformes de streaming telles que Disney+ ou Netflix, ou les jeux en réseau comme Fortnite, le trafic a été multiplié par 2... Mais "il n'y aura pas de rupture sur ces liaisons", a assuré le patron de l'opérateur historique.
Même s'il se veut rassurant, comme les autres acteurs du milieu, le PDG d'Orange a appelé les Français à utiliser en priorité le Wi-Fi lorsqu'ils le peuvent, plutôt que la 4G, pour éviter de trop solliciter les réseaux mobiles...

Par ailleurs, Stéphane Richard a lancé un appel pour que davantage de masques, devenus une denrée rare avec la propagation du coronavirus, soient mis à disposition. "On avait des stocks de masques qui ont été réquisitionnés, on les a remis parce que la première priorité c'est bien entendu l'hôpital et les équipes de soin", a-t-il expliqué.

Orange en a actuellement "quelques milliers, de quoi tenir quelques jours, et on en commandé 20 ou 30.000 supplémentaires", mais les stocks partent rapidement... "Nous avons absolument besoin de cet équipement pour rassurer le personnel et pour qu'il puisse se rendre sur le site", alors que "très peu" de techniciens auraient exercé leur droit de retrait depuis le début de la crise sanitaire, a indiqué le patron de l'opérateur...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.