Orano en perte de 70 ME en 2020

Orano en perte de 70 ME en 2020
EDF Centrale nucléaire Nogent sur Seine

Boursier.com, publié le lundi 01 mars 2021 à 01h13

Le chiffre d'affaires d'Orano a atteint 3,684 milliards d'euros en 2020, en légère baisse par rapport à 2019 (3,787 MDsE ; -2,5% à données de change et de périmètre comparables). La progression engagée l'année précédente a été stoppée du fait de décalages de livraisons sans préjudice contractuel et de l'arrêt temporaire de la production de certaines installations industrielles ainsi que de perturbations des activités de services, dans le contexte de crise sanitaire. La part du chiffre d'affaires réalisée avec des clients à l'international atteint 47,4% sur l'année 2020. La part du chiffre d'affaires avec des clients asiatiques représente 20,4% des ventes.

Le chiffre d'affaires d'Orano a atteint 3,684 milliards d'euros en 2020, en légère baisse par rapport à 2019 (3,787 MDsE ; -2,5% à données de change et de périmètre comparables). La progression engagée l'année précédente a été stoppée du fait de décalages de livraisons sans préjudice contractuel et de l'arrêt temporaire de la production de certaines installations industrielles ainsi que de perturbations des activités de services, dans le contexte de crise sanitaire. La part du chiffre d'affaires réalisée avec des clients à l'international atteint 47,4% sur l'année 2020. La part du chiffre d'affaires avec des clients asiatiques représente 20,4% des ventes.

Le résultat opérationnel d'Orano ressort à 340 millions d'euros, soit une baisse de 128 ME, par rapport à 2019.
Le résultat net part du groupe ajusté s'élève à -91 ME en 2020 (-145 ME en 2019).

Le résultat net part du groupe s'est établi à -70 ME en 2020 (408 ME sur la même période en 2019). Cette évolution est pour l'essentiel la résultante des impacts de la crise du Covid-19 sur les opérations, combinés à un rendement des actifs dédiés de couverture des obligations de fin de cycle moins élevé en 2020 après une performance très significative des marchés financiers en 2019.

L'Ebitda d'Orano au 31 décembre 2020 atteint 931 ME, en hausse de +31 ME par rapport à 2019. En dépit des perturbations induites par la crise du Covid-19, les trois secteurs Mines, Amont et Aval contribuent positivement à l'Ebitda du groupe sur la période.

La variation du BFR opérationnel s'établit à +127 ME, en baisse de -229 ME par rapport à 2019, en raison principalement de la reconstitution de créances pour Crédit d'Impôt Recherche (CIR) et d'une contribution des préfinancements sur contrats moins favorable sur la période dans l'Aval au sein des activités Recyclage. La diminution des stocks dans les activités minières en lien avec l'arrêt des installations canadiennes ainsi que dans l'Amont avec la hausse des ventes, compense cette baisse. Les investissements nets sont en baisse de 43 ME pour atteindre 511 ME en 2020 (554 ME en 2019), en raison essentiellement des perturbations provoquées par la crise du Covid-19 sur certains projets et la fin, dans l'Amont, du programme d'investissements de l'usine Philippe Coste.
Le cash-flow opérationnel d'Orano ressort positif à 548 ME pour l'année 2020 (702 ME en 2019).

Le cash-flow net des activités de l'entreprise ressort ainsi à 144 ME au 31 décembre 2020 (219 ME l'année précédente), après un abondement volontaire de 35 ME aux fonds dédiés permettant de couvrir 100% des obligations de fin de cycle

Au 31 décembre 2020, Orano détient un montant de 1,6 MdE de trésorerie disponible, auquel il convient d'ajouter 0,4 MdE d'actifs financiers courants de gestion de trésorerie. Cette position de trésorerie est renforcée par une ligne de crédit syndiqué, confirmée et non tirée, d'un montant de 940 ME, signée auprès de 11 partenaires bancaires début 2019. La maturité de cette facilité a été étendue de juillet 2022 à juillet 2023 avec l'accord unanime des prêteurs.

La situation de liquidité du groupe lui permet de faire face à ses engagements à court et moyen terme, en particulier au remboursement du solde d'une souche obligataire pour un montant de 715 ME en mars 2021.

L'endettement financier net total du groupe s'élève à 2,15 MdsE au 31 décembre 2020 (2,19 MdsE au 31 décembre 2019).

Perspectives financières pour 2021

Le carnet de commandes est de 27 MdsE au 31 décembre 2020, en retrait par rapport au 31 décembre 2019 (29,9 MdsE) du fait d'un impact de conversion défavorable de -867 ME et de l'écoulement prévu. Le carnet de commandes représente plus de 7 années de chiffre d'affaires.

Les perspectives financières avancées n'incluent pas le projet d'usine chinoise de traitement et recyclage des combustibles usés. Le groupe vise ainsi pour 2021 :
- la reprise de la croissance du chiffre d'affaires ;
- la consolidation du taux d'Ebitda sur chiffre d'affaires compris entre 23% et 26% ;
- le maintien du cash-flow net positif.

Ces perspectives restent dépendantes de l'évolution de la pandémie en France et dans les pays où le groupe opère.

"Nous avons su démontrer notre capacité d'adaptation pour faire face à une crise sanitaire inédite. Grâce à la mobilisation des équipes, Orano a maintenu ses opérations pour assurer la continuité de ses services auprès de ses clients pour la fourniture d'électricité. Si notre croissance a été stoppée, notre performance opérationnelle est au rendez-vous et nous avons poursuivi le renforcement de notre structure financière. L'année 2020 restera celle où le monde a réalisé qu'il a besoin du nucléaire pour répondre au défi climatique de demain tout en économisant les ressources. Notre industrie est en train de regagner une place déterminante et Orano est prêt à répondre à ces enjeux", commente Philippe Knoche, Directeur général d'Orano.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.