Orège : le chiffre d'affaires de l'exercice 2020 s'élève à 2 ME

Orège : le chiffre d'affaires de l'exercice 2020 s'élève à 2 ME©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 22 avril 2021 à 18h44

Le chiffre d'affaires de l'exercice 2020 du groupe Orège s'élève à 2.006 KE, à comparer à 935 KE en 2019. Début 2020, alors qu'Orège a amorcé un nouvel élan dans son développement commercial et dans la mise en oeuvre de ses partenariats, son activité a été brutalement arrêtée par la première vague de pandémie Covid-19 dès le mois de mars. Les mois qui suivirent furent tout aussi perturbés par la seconde vague de pandémie et le développement des affaires a subi de nombreuses contraintes induites : - La fermeture des frontières US et Japon aux européens, sans aucune visibilité sur le calendrier de réouverture. - Des projets gelés, en attente de la reprise de leur réalisation, et quelques autres en "stop and go". - L'évolution des échanges commerciaux vers davantage de rendez-vous virtuels, notamment aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, venant complexifier le développement de l'activité. - De grandes incertitudes sur l'engagement des budgets d'investissement des municipalités (Etats-Unis, France, Italie et Allemagne), de nombreuses décisions étant repoussées à mi2021, notamment aux Etats-Unis.

Le chiffre d'affaires de l'exercice 2020 du groupe Orège s'élève à 2.006 KE, à comparer à 935 KE en 2019.
Début 2020, alors qu'Orège a amorcé un nouvel élan dans son développement commercial et dans la mise en oeuvre de ses partenariats, son activité a été brutalement arrêtée par la première vague de pandémie Covid-19 dès le mois de mars.
Les mois qui suivirent furent tout aussi perturbés par la seconde vague de pandémie et le développement des affaires a subi de nombreuses contraintes induites :
- La fermeture des frontières US et Japon aux européens, sans aucune visibilité sur le calendrier de réouverture.
- Des projets gelés, en attente de la reprise de leur réalisation, et quelques autres en "stop and go".
- L'évolution des échanges commerciaux vers davantage de rendez-vous virtuels, notamment aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, venant complexifier le développement de l'activité.
- De grandes incertitudes sur l'engagement des budgets d'investissement des municipalités (Etats-Unis, France, Italie et Allemagne), de nombreuses décisions étant repoussées à mi2021, notamment aux Etats-Unis.

"Néanmoins, nous avons observé un redémarrage des activités en Grande-Bretagne dès le 4ème trimestre 2020. Les Water Companies ont désormais toutes validé leur plan quinquennal 2020-2025 avec le régulateur OFWAT (les dernières début 2021) et elles peuvent engager de nouveaux investissements.
Ainsi, sur l'exercice 2020, Orège a reçu trois commandes de Scottish Water, chacune pour une solution SLGF, dont deux, livrées et facturées sur le deuxième semestre 2020, contribuent au chiffre d'affaires de l'exercice pour environ 420 KE (la troisième sera livrée et facturée au premier semestre 2021)" commente le groupe.
L'équipe Orège UK, a également pu procéder à des visites de sites d'autres Water Companies et qualifier plusieurs projets.
Aux Etats-Unis, l'activité a repris en fin d'année 2020, mais dans une moindre mesure. Les équipes ont pu retourner sur sites au quatrième trimestre pour réaliser et conclure les tests de performance de deux contrats qui avaient été gelés au premier semestre. Orège a également pu concrétiser la deuxième vente d'une solution SLG avec son client GCUA, ces trois opérations générant au global pour 2020 un chiffre d'affaires de plus de 1.100 K$.

Charges opérationnelles

Dans ce contexte difficile, Orège a oeuvré pour rationaliser et optimiser son organisation et ses coûts.
Le total des charges opérationnelles est en baisse de 15% par rapport à l'exercice précédent. Cette baisse s'explique essentiellement par les actions entreprises sur l'année 2020 dans le contexte de la crise sanitaire, ainsi que l'effort continu d'optimisation de l'organisation d'Orège et de réduction des coûts. Elle se poursuivra en 2021 où les mesures prises s'appliqueront pleinement, même si les aides spécifiques à la crise sanitaire (chômage partiel) cessent.

Financement et Trésorerie

Au 31 décembre 2020, la trésorerie du Groupe s'élève à 403 KE (237 KE au 31 décembre 2019).
Les dettes financières s'élèvent à 23.423 KE, dont 20.909 KE au titre des avances en compte courant d'actionnaire (2019 : 17.849 KE, dont 15.767 KE au titre des avances en compte courant d'actionnaire). Les capitaux propres ressortent à -18 647 KE (2018 : -12.186 KE).
Le solde de l'avance en compte courant d'actionnaire consentie par Eren Industries et non tirée à la date de ce communiqué s'élève à 2.000 KE et devrait permettre au Groupe de couvrir l'intégralité des besoins en financement pour l'année 2021.

Perspectives

Le contexte de crise économique et sanitaire a eu un effet très significatif sur la croissance du Groupe et le déploiement de sa principale technologie, le SLG. De nombreuses ventes qui étaient en discussion fin 2019 et début 2020 ont été reportées ou annulées.

Toutefois, l'année 2020 aura également été pour Orège une année de consolidation et de construction grâce aux décisions prises et à la mise en oeuvre d'actions qui se poursuivront au premier semestre 2021 avec :

- Un recentrage encore plus significatif de l'activité commerciale sur les marchés les plus porteurs (Royaume-Uni et Etats-Unis) ainsi que sur les partenariats stratégiques avec Alfa Laval et Itochu.
- Un positionnement renforcé sur les applications des solutions Orège pour la valorisation énergétique et agricole des boues (digestion anaérobie/biométhane, production de granulés, épandage, compostage,), les boues conditionnées par le SLG pouvant le plus souvent devenir "un produit valorisable" et non plus un déchet.
- Un travail continu d'optimisation de l'organisation, d'amélioration de la marge industrielle et de réduction des coûts fixes.

Orège accompagne dorénavant ses clients et partenaires dans une démarche globale visant à faciliter leur transition environnementale sur toutes les étapes, du conditionnement à la valorisation des boues en passant par leur traitement pour en dégager un produit à forte valeur ajoutée.

Malgré un contexte de pandémie toujours présente et contraignante, qui aura un impact sur la croissance du Groupe et sa performance financière au moins sur le premier semestre 2021, Orège devrait être en mesure de réaliser les objectifs annoncés lors de la réunion d'informations du 7 décembre 2020, sous réserve de :
- La réouverture des frontières, notamment aux Etats-Unis et au Japon, permettant aux équipes Orège de retourner sur site pour accélérer la qualification et la mise en oeuvre des projets ;
- Une reprise quasi normale des opérations, attendues chez nos clients et prospects sur le second semestre 2021.

Orège présentera au marché un point d'activité et ses perspectives cours d'une réunion par webconférence en mai 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.