Orege vend une second unité SLG à GCUA (USA)

Orege vend une second unité SLG à GCUA (USA)©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 05 octobre 2020 à 07h10

En juillet 2017, trois mois après l'acquisition de la première solution SLG d'Orège, Dave Hilbmann, Directeur des Opérations chez GCUA déclarait : "Nous recherchions une solution qui nous fournirait un "cake" de boues plus sec, mais qui également permettrait de conférer aux boues des propriétés physiques significativement améliorées de manière à optimiser leur manipulation et leur gestion dans le cadre d'un projet de 'R&D'. Par-dessus tout, cette solution devait être un investissement raisonnable et présenter un faible coût d'exploitation. Nous avons trouvé tout ceci avec la solution SLG d'Orège, qui a tenu tous ses engagements".

Courant 2019, une seconde unité SLG a été louée à GCUA et opérée pour conditionner les boues en amont d'un filtre bande Alfa Laval.

GCUA exerce aujourd'hui son option d'achat sur cette seconde unité SLG.
Cette vente s'accompagne d'un contrat annuel de services d'optimisation de l'atelier de traitement des boues et de services de maintenance. Ce contrat sera renouvelable par tacite reconduction.

Cet achat est auto-financé sur la base des économies attendues par les performances des solutions SLG :
Gain de siccité des boues (entre +2 et 3%) permettant une baisse importante des coûts d'évacuation ;
Réduction de la consommation de polymères supérieure à 20% ;
Amélioration significative de la granulométrie des boues favorisant leur valorisation.
Ce succès confirme tout le bénéfice des solutions Orège pour l'amélioration de l'empreinte environnementale.

Ed Bowman, Directeur des services publics de GCUA a déclaré : "Nous achetons cette seconde unité SLG car elle donne tous les résultats promis par Orège et attendus par GCUA. Les équipes de GCUA et d'Orège ont travaillé de concert pour atteindre des objectifs précis. Ce partenariat avec Orège est précieux et s'inscrit dans une démarche de long terme, dans un contexte d'évolution de la filière boues avec notamment la mise en oeuvre d'une digestion anaérobique (méthanisation).
Par ailleurs, la mise en oeuvre d'une solution innovante, économique et respectueuse de l'environnement constitue un argument de poids que les citoyens du comté apprécieront particulièrement".

"Fort de ce partenariat instauré depuis 3 ans, Orège démontre ainsi toute la valeur ajoutée de son savoir-faire dans la gestion et l'optimisation de l'ensemble de l'atelier boues. Ces ventes de solutions SLG et autres prestations de services à GCUA représentent pour Orège un chiffre d'affaires d'environ 800.000 US$" conclut le groupe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.