Orpea sur le marché obligataire

Orpea sur le marché obligataire©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 01 mars 2018 à 12h16

Orpea est en train de procéder à un placement obligataire à 7 ans. D'un montant initial de 300 millions d'euros, l'opération aurait finalement atteint 400 ME, avec un spread de 200 points de base sur le mid-swap, selon les informations obtenues par Bloomberg. HSBC, BNP Paribas et Crédit Agricole ont été mandatées pour réaliser l'opération.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Orpea sur le marché obligataire
  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :
    Emmanuel Macron joue "Pierre et le Loup" ce jeudi soir à l'Élysée
    Statut : publié
    Il y a une heure
    Ce n'est pas la première pièce jouée par M Macron. Il avait déjà tenu le premier rôle dans diverses représentations: "Le Renard dans le poulailler" - pièce de M Gattaz, du Medef, sponsorisée par les banques, la finance, sur le thème "travail ou esclavage, on a choisi pour vous", puis dans "Ponctions sur les petites retraites" - qui est une reprise de la pièce bien connue :" tondre les œufs". Avec un chef d'œuvre: "La théorie du ruissellement" - qui évoque la nécessité de faire des cadeaux aux riches pour que les pauvres en reçoivent quelques gouttes -ou pas. Un peu comme une grande pyramide de verres dans lesquels on verse une bouteille de champagne, les coupes du haut sont pleines, celles du bas sont vides, ou juste éclaboussées.
    Mais d'autres œuvres sont en préparation: "allez mourir au soleil" une histoire sur des personnes âgées à qui l'on conseille d'aller finir leurs vie ailleurs - " Jeunes, arrachez vos racines" - un récit conseillant à nos enfants et petits enfants de partir en exils lointains, car il y a trop de serviteurs au pays, et qui coûtent trop cher, et la future " Moi, Macron, comment j'ai relancé la lutte des classes", une évocation de tous les secteurs laborieux laminés.