OSE Immunotherapeutics : calendrier tenu

OSE Immunotherapeutics : calendrier tenu©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 22 décembre 2020 à 09h23

OSE Immunotherapeutics monte de 1,1% à 7,50 euros ce mardi après l'annonce de l'inclusion du premier patient dans l'essai clinique de phase 2 évaluant OSE-127/S95011, antagoniste du récepteur à l'IL-7, chez des patients souffrant de rectocolite hémorragique active modérée à sévère...
"L'inclusion du premier patient dans cette phase 2 est une étape clé dans le développement clinique d'OSE-127/S95011. Cette étude est fondée sur une base solide avec des résultats de phase 1 encourageants et un mécanisme d'action innovant et différentié d'OSE-127/S95011, seul anticorps monoclonal doté de propriétés purement antagonistes de l'IL-7R. Nous sommes impatients de confirmer l'efficacité du produit dans la large population de patients souffrant de rectocolite hémorragique, une maladie inflammatoire de l'intestin, chronique et invalidante, qui touche chaque année 12,2 personnes sur 100.000", commente Alexis Peyroles, Directeur général d'OSE Immunotherapeutics.

L'étude de phase 2 randomisée, en double aveugle versus placebo vise à évaluer l'efficacité et la tolérance d'OSE-127/S95011 chez des patients atteints de rectocolite hémorragique active modérée à sévère après échec, perte de réponse ou intolérance à un ou plusieurs traitements antérieurs.

Profil de tolérance

La population à l'étude (en échec ou intolérants aux immunosuppresseurs, aux anti-TNF? ou anti-intégrines, à l'ustekinumab et/ou corticostéroïdes) a été sélectionnée en raison du besoin chez ces patients d'alternatives thérapeutiques qui pourraient leur éviter le plus longtemps possible les complications liées à la maladie, et chez lesquels le profil de tolérance d'OSE-127/S95011 peut être évalué de manière fiable...

OSE-127/S95011 est développé en partenariat avec Servier dans le cadre d'un accord d'option de licence jusqu'à la finalisation de deux études cliniques de phase 2, avec exercice de l'option à la finalisation positive de l'une des deux études. La phase 2 en cours dans la rectocolite hémorragique est menée sous la promotion d'OSE Immunotherapeutics et en parallèle, une autre phase 2 dans le syndrome de Sjögren va démarrer prochainement sous la promotion de Servier.

"Le lancement de cette étude était attendu pour cette année et confirme donc la bonne tenue du calendrier... L'étude menée par Servier n'est pas lancée, mais il n'y pas de raison de s'inquiéter d'un retard significatif, compte tenu des multiples autorisations déjà obtenues dans de nombreux pays" explique Portzamparc qui cible un cours de 11,70 euros en restant à l'achat sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.