OSE Immunotherapeutics collabore avec le centre de lutte contre le cancer Léon Bérard de Lyon

OSE Immunotherapeutics collabore avec le centre de lutte contre le cancer Léon Bérard de Lyon©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 26 mars 2019 à 18h10

OSE Immunotherapeutics a annoncé un nouvel accord de collaboration avec un centre de recherche d'excellence, le Centre de Lutte contre le Cancer Léon Bérard de Lyon, portant sur des technologies d'intelligence artificielle de bio-analyse et de bio-informatique pour identifier des nouvelles cibles en immuno-oncologie.

OSE souligne que le Centre Léon Bérard, avec son laboratoire d'immunothérapie du cancer et son laboratoire de recherche translationnelle, possède un savoir-faire scientifique reconnu en oncologie, en particulier dans le ciblage de la tumeur et l'environnement immunitaire. Il s'appuie également sur sa plateforme de pointe de bio-informatique et sur son centre de ressources biologiques. Son expérience de l'analyse et de l'intégration de données issues du " The Cancer Genome Atlas " (TCGA) permet de rechercher une pertinence clinique de cibles dans des populations qui pourraient par la suite bénéficier d'une approche thérapeutique innovante.

Ce programme de recherche innovant en immuno-oncologie vise, à partir de biopsies tumorales issues de différentes cohortes de patients, à identifier des nouvelles cibles moléculaires associées à la résistance primaire et secondaire aux inhibiteurs de points de contrôle immunitaires PD-1/PD-L1, et à valider une stratégie de combinaison de produits basée sur le profil d'expression des cibles.

La recherche, basée sur une approche d'intelligence artificielle développée en collaboration, sera utilisée pour analyser l'expression génétique du micro-environnement tumoral humain et la composition des infiltrats tumoraux. Les résultats issus de cette collaboration permettront la sélection et la validation de cibles innovantes pour soutenir le développement précoce de nouveaux produits en lien avec la plateforme de protéines de fusion bispécifiques ciblant le récepteur PD-1 et d'autres nouvelles cibles d'immunothérapie (BiCKI, récemment annoncée).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.