OSE Immunotherapeutics est autorisé à lancer un essai clinique de Phase 1 avec CoVepiT en Belgique

OSE Immunotherapeutics est autorisé à lancer un essai clinique de Phase 1 avec CoVepiT en Belgique©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 01 avril 2021 à 18h15

OSE Immunotherapeutics a reçu l'autorisation de l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) et du Comité d'Ethique belges de lancer un essai clinique de Phase 1 avec CoVepiT.

OSE Immunotherapeutics a reçu l'autorisation de l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) et du Comité d'Ethique belges de lancer un essai clinique de Phase 1 avec CoVepiT.

Cet essai évaluant CoVepiT, le vaccin multi-cibles et multi-variants d'OSE Immunotherapeutics contre la COVID-19, sera menée chez 48 volontaires sains. Cet essai clinique de Phase 1 évaluera la tolérance, la réactogénicité et l'immunogénicité de CoVepiT chez des adultes sains.

Le Professeur Isabel Leroux-Roels, du Centre de Vaccinologie (CEVAC) de l'Hôpital universitaire de Gand (UZ Gent) en Belgique, sera l'Investigatrice Principale de cette étude clinique.

Les premiers essais devraient être lancés prochainement.

"L'année dernière a montré que le COVID-19 est un virus qui mute rapidement et qu'une vaccination à très large couverture sera nécessaire dans les mois et les années à venir, en particulier pour les populations vulnérables. CoVepiT est basé sur l'identification d'épitopes immuno-dominants qui génèrent une réponse lymphocytes T mémoires et intégrés dans la composition du vaccin. Ces épitopes ciblent 11 protéines du virus, dont la protéine Spike. Ces épitopes sont choisis dans des zones des protéines du virus qui mutent très peu, ils couvrent tous les variants du SARS-CoV-2 identifiés à ce jour et devraient offrir potentiellement à la population vaccinée une protection large et à long terme contre la COVID-19, même si le virus continue de muter. L'objectif du développement clinique de notre vaccin de deuxième génération CoVepiT est d'évaluer sa tolérance et son bénéfice, en particulier chez les personnes à risques, c'est-à-dire les populations vulnérables", commente Alexis Peyroles, Directeur général d'OSE Immunotherapeutics.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.