Paiements : Stripe pèse désormais 95 milliards de dollars

Paiements : Stripe pèse désormais 95 milliards de dollars
stripe , paiement

Boursier.com, publié le lundi 15 mars 2021 à 10h15

Stripe vaut de plus en plus cher. La société américaine spécialisée dans les solutions de paiement pour le commerce en ligne a vu sa valeur tripler en moins d'un an et pèse désormais 95 milliards de dollars ! De quoi en faire la start-up américaine la plus valorisée, devant SpaceX ou Instacart. Lors d'un nouveau tour de table, la firme californienne a levé 600 millions de dollars auprès d'investisseurs tels que Allianz X, Axa, Baillie Gifford, Fidelity Management & Research Company, Sequoia Capital et la National Treasury Management Agency (NTMA).

Stripe vaut de plus en plus cher. La société américaine spécialisée dans les solutions de paiement pour le commerce en ligne a vu sa valeur tripler en moins d'un an et pèse désormais 95 milliards de dollars ! De quoi en faire la start-up américaine la plus valorisée, devant SpaceX ou Instacart. Lors d'un nouveau tour de table, la firme californienne a levé 600 millions de dollars auprès d'investisseurs tels que Allianz X, Axa, Baillie Gifford, Fidelity Management & Research Company, Sequoia Capital et la National Treasury Management Agency (NTMA).

La société utilisera l'argent frais pour investir dans ses opérations européennes, et en particulier dans son siège de Dublin, pour soutenir la demande croissante des grandes entreprises en Europe et pour étendre son réseau mondial de paiements. "Nous investissons encore énormément en Europe cette année, en particulier en Irlande", a déclaré John Collison, président et cofondateur de Stripe. "Que ce soit dans la fintech, la mobilité, le commerce de détail ou le SaaS, l'opportunité de croissance pour l'économie numérique européenne est immense".

Concurrent de Square et de Paypal Holdings, la firme compte parmi ses clients Amazon.com, Salesforce.com, Deliveroo, Metro ou encore Lyft. La société, qui ne vise pour le moment pas la bourse, compte quelques personnalités à son Conseil dont Mark Carney, ancien gouverneur de la Banque d'Angleterre et de la Banque du Canada.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.