Paragon ID : le résultat net s'établit -2,7 ME au 1er semestre

Paragon ID : le résultat net s'établit -2,7 ME au 1er semestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 30 mars 2021 à 07h32

Au 1er semestre 2020/21, Paragon ID a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 40,7 ME, en repli de 28% par rapport au 1er semestre 2019/20 (-37% à taux de change et périmètre constants). Les activités Transport & Smart Cities et e-ID, fortement corrélées à la circulation des personnes et des biens, ont continué d'être impactées par le contexte sanitaire lié à la Covid-19. La division Traçabilité & Protection des marques a mieux résisté au 1er semestre, portée par la bonne dynamique des secteurs de la santé/pharmaceutique et de l'étiquetage industriel. Enfin, la division Paiement a poursuivi son développement soutenu, portée par la fabrication de cartes de paiement sans-contact et la forte demande pour les cartes en métal utilisant les technologies sous licence AmaTech.

Au 1er semestre 2020/21, Paragon ID a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 40,7 ME, en repli de 28% par rapport au 1er semestre 2019/20 (-37% à taux de change et périmètre constants).
Les activités Transport & Smart Cities et e-ID, fortement corrélées à la circulation des personnes et des biens, ont continué d'être impactées par le contexte sanitaire lié à la Covid-19. La division Traçabilité & Protection des marques a mieux résisté au 1er semestre, portée par la bonne dynamique des secteurs de la santé/pharmaceutique et de l'étiquetage industriel. Enfin, la division Paiement a poursuivi son développement soutenu, portée par la fabrication de cartes de paiement sans-contact et la forte demande pour les cartes en métal utilisant les technologies sous licence AmaTech.

Au cours des 12 derniers mois, Paragon ID s'est efforcé d'adapter sa structure de coûts (plan d'économies de l'ordre de 4 ME et variabilisation des charges) afin de limiter l'impact de la baisse de son activité sur sa profitabilité. Parallèlement, le groupe a redimensionné ses capacités industrielles, en diminuant d'un tiers ses effectifs (en équivalent temps plein), ramenés de 750 à 500.

Ces actions, conjuguées aux mesures de soutien aux entreprises (dispositifs d'activité partielle), ont ainsi permis de réaliser un EBITDA de 3,5 ME au 1er semestre 2020/21, soit une marge d'EBITDA particulièrement résistante de 8,6%, contre 9,3% au 1er semestre 2019/20 avant l'émergence de la crise et 7,8% sur l'ensemble de l'exercice 2019/20.

Après comptabilisation des dotations nettes aux amortissements et dépréciations, en légère augmentation à 4,1 ME du fait des intégrations de Thames Technology et airweb (0,7 ME), et des charges non décaissables liées aux paiements en actions pour 0,2 ME, le résultat opérationnel courant ressort à -0,7 ME contre 1,2 ME il y a un an.

Les autres produits et charges non courants se sont élevés à -1,7 ME, constitués principalement des coûts ponctuels liés aux actions de réductions de la structure de coûts, conduisant à un résultat opérationnel de -2,5 ME.
Le résultat financier est en amélioration à -0,6 ME, contre -1,3 ME au 1er semestre 2019/20, grâce à l'extinction des charges d'intérêts portant sur l'emprunt obligataire détenu par Grenadier Holdings Plc, converti en actions nouvelles en février 2020.
Au final, le résultat net s'établit -2,7 ME au 1er semestre 2020/21, contre -0,6 ME un an plus tôt.

Ces mesures d'économies, couplées à l'adaptation de l'outil industriel, ont permis d'optimiser la génération de cash-flow au 1er semestre 2020/21, en dépit de l'impact de la crise sanitaire.

La capacité d'autofinancement s'est ainsi élevée à 3,4 ME, contre 4,9 ME au 1er semestre 2019/20. Après variation du besoin en fonds de roulement, le cash-flow d'exploitation s'est établi à 4,8 ME, contre 7,2 ME l'année précédente.

Paragon ID a consacré 4,1 ME à ses flux d'investissements, dont 1,1 ME d'investissements industriels chez Thames Technology pour accompagner le développement de l'activité Paiement. Les flux de financement ont consommé 3,5 ME, principalement pour le remboursement d'emprunts financiers (2,3 ME) et de dettes locatives (0,9 ME).
Au final, la consommation de trésorerie s'est limitée à 2,7 ME au 1er semestre 2020/21.

À l'actif du bilan, les goodwill ont été portés à 55,9 ME sous l'effet de l'acquisition de 30% supplémentaire du capital d'airweb en novembre 2020.

L'évolution des créances clients et des stocks par rapport à fin juin reflète le recul de l'activité au cours du semestre écoulé.
La trésorerie disponible s'établissait à 12,6 ME au 31 décembre 2020.

Au passif du bilan, les dettes financières ont été ramenées à 26,1 ME au 31 décembre 2020, dont 15 ME au titre du PGE (Prêt Garanti par l'Etat) souscrit en mai 2020. Les emprunts auprès de Paragon Group s'élèvent à 24,9 ME et demeurent constitués d'une dette obligataire simple de 10 ME, échéance septembre 2024, et de 14,9 ME d'avances de fonds de l'actionnaire de référence pour soutenir le développement, dont 10,3 ME d'emprunt remboursable in fine à échéance juin 2026.
Au 31 décembre 2020, la dette financière nette2 de Paragon ID s'établissait à 13,5 ME (hors emprunts avec les parties liées et dettes locatives), représentant 47% des fonds propres.

Perspectives & point de situation sur l'activité

Les efforts d'adaptation des capacités industrielles et humaines à l'environnement économique et l'abaissement de la structure de coûts ont permis à Paragon ID d'amortir le choc de la crise sanitaire sur son activité et de faire preuve de résilience au 1er semestre 2020/21.

Le groupe a été en mesure de préserver un solide niveau de profitabilité opérationnelle (EBITDA), mais également d'optimiser sa génération de cash-flow et ainsi de conserver une situation financière saine.

Parallèlement à ces efforts d'adaptation, Paragon ID a poursuivi ses objectifs stratégiques au cours du 1er semestre 2020/21. La pertinence des croissances externes réalisées depuis 2 ans s'est notamment illustré à travers :
la forte croissance de l'activité Paiement, à partir des technologies d'AmaTech et Thames Technology ;
le déploiement massif des technologies de RFID Discovery pour le suivi des équipements médicaux et industriels ;
la dématérialisation des titres de transport, accélérée par la crise sanitaire.
A court terme, Paragon ID ne perçoit pas encore de signaux tangibles de reprise pour ses activités historiques (e-ID et Transport & Smart Cities) et, compte tenu du niveau des stocks de tickets et de cartes chez ses clients, anticipe toujours une activité réduite au 2nd semestre 2020/21 pour ces divisions.
En matière de traçabilité, la dynamique demeure bien orientée mais sans toutefois renouer avec le niveau d'activité d'avant-crise. Paragon ID vient d'être retenu pour le tracking RFID des vêtements et équipements de protection du personnel soignant du principal service de santé de l'une de ses zones géographiques clés.
Enfin, dans l'univers du paiement, le groupe continue d'enregistrer une croissance soutenue, portée par l'essor des cartes en métal et les succès commerciaux de Thames Technology.
Au regard de l'environnement économique actuel, Paragon ID ne communique pas d'objectifs financiers pour la fin de l'exercice 2020/21.

Agenda financier de l'exercice 2020/21

Chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2020/21 : Mercredi 5 mai 2021
Chiffre d'affaires du 4ème trimestre 2020/21 : Jeudi 22 juillet 2021
Résultats annuels 2020/21 : Mardi 26 octobre 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.