Parrot : résultats du 1er semestre

Parrot : résultats du 1er semestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 31 juillet 2020 à 07h14

L'activité du 1er semestre 2020 du groupe Parrot s'inscrit dans le contexte de la propagation de la crise sanitaire et économique dans le monde et d'un plan de route amené à favoriser la dynamique commerciale au second semestre. Ces facteurs se traduisent par un chiffre d'affaires consolidé de 26,5 ME, en recul de 33% par rapport au 1er semestre 2019 (-23% au T1 2020, -42% au T2 2020) avec un recul marqué des ventes à partir de mi-mars lié aux fermetures des commerces non essentiels et la limitation des flux de transports. Le ralentissement des activités commerciales concerne en particulier les équipements (drones et capteurs) tandis que les ventes de logiciels, dématérialisées, ont mieux résisté.

Dès le début du mois de mars 2020, toutes les entités du Groupe ont pris des dispositions sanitaires ayant abouti à la mise en place du télétravail pour la majorité des employés ; toutes les infrastructures et systèmes le permettant, la continuité des opérations est assurée tout en tenant compte de la protection des équipes. Des mesures de chômage partiel prises à partir du mois d'avril ont ciblé les fonctions supports et n'affectent pas les capacités en matière de recherche et développement. Le Groupe n'a pas rencontré de difficulté d'accès aux composants ou de production et a pu s'adapter aux limitations de déplacement. A fin juillet le Groupe favorise toujours largement le télétravail et les effectifs restent fortement mobilisés pour assurer la feuille de route tant d'un point de vue de la 'R&D', que des opérations commerciales et du développement sur le secteur de la Défense et de la Sécurité.

Pendant cette période Parrot a notamment poursuivi la professionnalisation de son offre ANAFI, avec le lancement de l'ANAFI USA début juin. Ce nouveau drone, offrant une combinaison de capteurs et de fonctionnalités avancés, est dédié aux métiers de la sécurité / secours, de la défense, de la construction et de l'inspection. Développé en France et fabriqué aux États-Unis, il répond aux standards de sécurité et de traçabilité les plus élevés ; il offre aux différents intervenants du marché (institution, entreprise, pilotes pro) une solution performante, fiable et hautement sécurisée.

Dans la même lignée, le Groupe poursuit ses efforts pour apporter des solutions (drones et logiciels) aux armées, aux forces de l'ordre et de sécurité (police, gendarme, pompiers, etc.). Concernant plus spécifiquement le programme SRR au profit du Departement of Defense des États-Unis, sur lequel Parrot Drones travaille depuis 15 mois, les résultats initialement attendus cet été pourraient être décalés à l'automne.

L'élargissement de la gamme de produits et de solutions professionnels s'accompagne d'une stratégie dédiée aux besoins spécifiques de ces clients et d'un nombre croissant d'initiatives destinées à faciliter l'intégration des drones au sein des logiciels et services utilisés par ces professionnels. Le Programme SDK (Software Development Kit) initié en 2019 pour créer un écosystème d'applications professionnelles donne lieu à de premiers partenariats technologiques et commerciaux avec des acteurs majeurs du marché spécialisés dans la gestion de l'espace aérien ou le déploiement de flottes de drones en entreprises, tels que Kittyhawk, Skyward et Dronesense. Les solutions logicielles de Pix4D sont adaptées aux besoins spécifiques des principales industries ciblées (agriculture, inspection, sécurité et défense) et renforcées pour ceux des grandes entreprises (Pix4Dengine, Pix4DCloud). Ces avancées permettent également au Groupe de participer à un nombre croissant d'appels d'offres ou encore à des groupes de travail sur l'évolution du cadre réglementaire.

Pour ce 1er semestre 2020, le niveau de marge brute, à 73% du chiffre d'affaires (contre 64% au S1 2019) est lié à la montée en puissance des offres et solutions dédiées aux professionnels et à la poursuite de la diminution des ventes de produits grand public.

Les dépenses opérationnelles courantes sont de 40,1 ME sur ce semestre, contre 38,3 ME à la même période en 2019 avec une hausse quasi exclusivement allouée à la 'R&D' (lancements d'ANAFI USA, de Pix4Dreact et de Pix4DSurvey) et à la poursuite de la stratégie d'innovation. L'évolution des autres postes de charge traduit une baisse des charges commerciales (-21%) et de production (-12%) liée aux mesures sanitaires et au recentrage du portefeuille de produits sur les cibles professionnelles. Dans le contexte actuel le Groupe maintient un strict contrôle des coûts et active localement des dispositifs de soutien (chômage partiel et délais de paiements en France, chômage partiel et prêts garantis en Suisse et en Allemagne), pour un montant total (économies / aides et dans une moindre mesure reports) d'environ 2,3 ME sur ce 1er semestre, tenant compte du maintien des opérations des différentes entités du Groupe. Au 30 juin 2020, les effectifs (CDD+CDI) du Groupe sont de 539 (545 au 31/12/19) auxquels s'ajoutent 79 prestataires externes (75 au 31/12/19).

Compte tenu d'un résultat financier de -0,5 ME et d'une quote-part du résultat des entreprises mises en équivalences de
-0,4 MEUR, le résultat net consolidé part du Groupe s'établit à -22,1 ME, contre -13,8 ME au 1er semestre 2019.

Au 30 juin 2020, la trésorerie nette est de 105,1 ME.

Tenant compte d'un EBITDA de -21,2 ME (contre -17,3 ME au S1 2019) la consommation nette de cash sur le semestre est de 19,8 ME avec une variation de BFR de +1 ME. Elle tient compte d'une légère hausse des stocks (+5%) et d'une forte diminution des créances clients (-39%) et des dettes fournisseurs (-28%), des mouvements en lien avec la baisse des ventes et des achats.

Perspectives 2020

Le Groupe a redressé sa situation en 2019 et dégagé des marges de manoeuvre pour poursuivre sa stratégie d'innovation et d'expansion sur ses marchés clés : la Cartographie 3D, la Géomatique, l'Inspection, l'Agriculture de précision, et la Sécurité.

En 2020, sur un marché des drones et solutions professionnels dont l'évolution à court terme reste difficile à estimer, le Groupe table notamment sur l'avancement de ses projets dans le domaine de la Défense et de la Sécurité, et la poursuite d'une stratégie commerciale ciblant les professionnels, les entreprises, les grands comptes et les gouvernements.

Au regard de la crise du coronavirus, le Groupe n'a pas à ce stade rencontré de problème significatif que ce soit au niveau des approvisionnements, de la production ou des opérations. La majorité des employés du Groupe sont toujours en télétravail, toutes les infrastructures systèmes le permettant, la continuité de l'activité est assurée tout en tenant compte de la protection des équipes. Le Groupe reste focalisé sur l'avancement de ses projets 2020 et vigilant quant à l'impact que pourraient avoir les mesures sanitaires sur leurs finalisations.

Le Groupe n'envisage pas de rattrapage d'activité sur le second semestre, certains marchés bénéficiant d'une saisonnalité plus forte en début d'année, notamment le secteur agricole. Désormais positionnées sur les applications professionnelles, les ventes du Groupe restent dépendantes des décisions d'investissement des clients, comme de l'activité de ses réseaux de distribution.

Le Groupe Parrot dispose au 30 juin d'une trésorerie nette de 105,1 ME et la discipline budgétaire a été renforcée pour s'adapter à la situation actuelle. Dans un contexte économique incertain, cette capacité de financement permet au Groupe de poursuivre son développement sur les marchés professionnels.

Chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2020 : 18 novembre 2020, avant bourse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.