Pernod Ricard : Berenberg s'aligne sur les estimations du consensus

Pernod Ricard : Berenberg s'aligne sur les estimations du consensus
Une bouteille de Jameson, le whiskey irlandais du groupe français, leader aux Etats-Unis.

Boursier.com, publié le lundi 15 janvier 2018 à 09h57

En amont de la présentation des résultats du premier semestre 2017-2018 de Pernod Ricard, escomptée le 8 février prochain, l'équipe d'analystes de Berenberg actualise ses projections pour tenir compte de la bonne dynamique de croissance du groupe de spiritueux et de nouvelles anticipations de rentabilité. Le broker note en effet que le développement de la firme tricolore sur le début d'exercice est porté par la Chine et les ventes en duty free, induisant un mix favorable. Dès lors, Berenberg se cale sur des estimations proche de celles du consensus, tablant sur une progression organique annuelle du résultat opérationnelle de 5,2%, comparée à une hausse de 5,3% escomptée par la moyenne des bureaux d'analyse. Le broker parie en outre sur le fait que la croissance interne des ventes du propriétaire de Chivas et d'Absolut dépassera la guidance communiquée, actuellement située à "entre +3 et +4%". En conclusion, Berenberg rehausse de 110 à 122,50 euros son objectif de cours tout en maintenant inchangée sa recommandation à "conserver", faute d'upside identifié.

A la Bourse de Paris, Pernod Ricard grappille 0,3% à 131,35 euros ce lundi en matinée.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Pernod Ricard : Berenberg s'aligne sur les estimations du consensus
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    avec la "caisse d'épargne" la casse boursière déjà bien engagée ou sous la direction de leurs gros cochons de patrons c'était dans un vrai traquenard qu'ils m'avaient non sans de bonnes raisons attiré et pas du tout un cas isolé , sans autres possibilités ces criminels m'avaient proposé un "arbitrage" mais cette solution a la "craque zob" a la "mords-moi-le nœud" sur le champ je l'avais envoyé baladé ! pas de consensus pas de momie , ce sera un entier Ricard ou sinon rien , pour cette raison ce sera l'état de guerre permanent : la guerre de l'information !