Pernod Ricard de retour sur les 150 euros

Pernod Ricard de retour sur les 150 euros
Alexandre Ricard, DG délégué Pernod Ricard

Boursier.com, publié le jeudi 03 septembre 2020 à 11h21

Pernod Ricard s'adjuge encore plus de 3% à 150 euros à la mi-journée de ce jeudi, les investisseurs réagissant toujours favorablement à,la publication annuelle du groupe de spiritueux, même si certains regrettent l'absence de prévisions chiffrées pour l'exercice 2020-2021... Logiquement pénalisée par la crise sanitaire actuelle, la firme dirigée par Alexandre Ricard a vu son bénéfice net reculer de 77% à 329 millions d'euros en raison notamment d'une dépréciation d'actifs d'un milliard d'euros, en particulier sur la marque Absolut.
Le résultat opérationnel courant a diminué de 13,7% à 2,26 milliards d'euros (contre un repli de 15% anticipé par le management) pour un chiffre d'affaires en baisse de 9,5% à 8,45 MdsE, avec un recul de 36,2% pour le seul quatrième trimestre, clos fin juin, fortement affecté par la crise sanitaire.

Alexandre Ricard évoque un environnement "qui restera volatil et incertain, en particulier en raison du contexte sanitaire et de ses conséquences potentielles sur les moments de convivialité, ainsi qu'un environnement économique difficile".
"Les résultats annuels de Pernod Ricard sont globalement en ligne avec nos attentes. Le quatrième trimestre (et second semestre) a été très faible, bien que conforme à la prévision donnée par le groupe et aux résultats de Diageo", observent les analystes de Berenberg.

A 'surpondérer' sur la valeur, Barclays note également que l'absence de prévisions est la "véritable déception", étant donné que Pernod avait fourni de manière proactive des mises à jour pendant cette période de Covid-19. Parmi les points positifs, le courtier cite en revanche la résistance des États-Unis, du Royaume-Uni et de l'Allemagne, la reprise de la Chine et l'entrée de Pernod dans l'indice Euro Stoxx 50...

Pour Goldman Sachs '(acheter'), les résultats annuels ont montré plus de résistance que prévu, l'Ebit et le BPA dépassant les estimations du consensus... Alors que l'équipe de direction s'attend à une "faiblesse prolongée" dans le 'Travel Retail', l'analyste souligne la résilience des ventes du 'Off-trade' aux États-Unis et en Europe ainsi qu'une amélioration séquentielle en Chine, en Inde et dans le On-trade au niveau mondial. Enfin, JP Morgan revalorise Pernod Ricard de 130 à 148 euros tout en restant 'neutre' sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.