Pernod-Ricard emporté par une dégradation d'analyste

Pernod-Ricard emporté par une dégradation d'analyste
pernod ricard, été, vacances, alcool

Boursier.com, publié le lundi 19 mars 2018 à 09h31

Dans les dernières positions du CAC40, Pernod-Ricard est à la peine dans les premiers échanges de la semaine, en repli de 1,5% à 31,5 euros. La faute à Goldman Sachs qui a dégradé le titre du groupe de spiritueux d''achat' à 'neutre' malgré un objectif de cours inchangé à 146 euros.

Si le groupe bénéficie toujours du dynamisme des marchés émergents, notamment en Chine et en Inde, il pourrait commencer à souffrir du ralentissement aux Etats-Unis, son marché le plus important. D'éventuelles barrières douanières à l'importation pourraient également peser sur l'activité américaine de la société alors que 60% de ses ventes locales sont importées. GS note enfin que le titre se négocie avec une prime de 5% sur le secteur et de 36% sur la moyenne sur dix ans de la société.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU