Pernod Ricard flambe, le groupe répond aux attaques d'Elliott

Pernod Ricard flambe, le groupe répond aux attaques d'Elliott
pernod ricard, été, vacances, alcool

Boursier.com, publié le mercredi 12 décembre 2018 à 17h46

Pernod Ricard grimpe de 5,9% ce mercredi soir à 148,8 euros dans un volume plutôt significatif représentant près de 0,5% des parts, après l'offensive d'Elliott. Les fonds conseillés par Elliott Advisors (UK) Limited ont en effet informé Pernod Ricard S.A. qu'ils détenaient actuellement plus de 2,5% de la société.

L'une des opportunités les plus intéressantes du secteur

Selon Elliott, Pernod "représente une des opportunités d'investissement les plus intéressantes du secteur des spiritueux, possédant un portefeuille exceptionnel de marques internationales de premier plan et offrant un potentiel d'amélioration significatif".

Mais une performance jugée décevante par Elliott

Elliott relève toutefois que malgré un contexte économique favorable pour l'industrie des spiritueux au cours de la dernière décennie, "la Société a perdu des parts de marché dans des segments clés de son portefeuille et a sous-performé ses principaux comparables sur la base de plusieurs indicateurs. Les plans successifs mis en place par la Société afin d'améliorer la performance opérationnelle ne sont pas parvenus à générer de levier opérationnel, résultant ainsi en une marge opérationnelle de cinq points inférieure à celle de Diageo, le plus proche concurrent de Pernod", tacle encore le fonds activiste.

"La croissance externe de la Société a également été décevante, notamment avec l'acquisition pour 6 milliards d'euros d'Absolut en 2008 qui n'a pas répondu aux attentes espérées. En conséquence, la Société a sous-performé de manière significative en termes de rendement total pour ses actionnaires, se plaçant notamment dernière parmi ses principaux comparables au cours de la dernière décennie", déplore Elliott.

Gouvernance inadaptée ?

L'analyse d'Elliott suggère que cette sous-performance est notamment liée à "une gouvernance d'entreprise inadaptée et à une culture peu ouverte sur l'extérieur". "Certains cabinets de conseil aux actionnaires et experts indépendants en gouvernance d'entreprise ont remarqué les faiblesses de Pernod sur plusieurs aspects clés de sa gouvernance", justifie le fonds. Selon Elliott, combler ces lacunes permettrait de créer de la valeur pour toutes les parties prenantes. "La transformation de Pernod a été impressionnante, étant passé d'un acteur local de niche à une multinationale française emblématique, et le rôle de la famille Ricard qui a soutenu la croissance de la Société au fil des ans mérite d'être souligné", nuance tout de même l'activiste. Elliott estime que des mesures visant à améliorer la performance opérationnelle ainsi que la gouvernance d'entreprise permettraient à Pernod "d'assurer sa pérennité et d'atteindre son potentiel de création de valeur pour toutes les parties prenantes".

Elliott fait ses 'recommandations'

Elliott a pu rencontrer Alexandre Ricard, PDG de Pernod Ricard, et a écrit au Conseil d'administration de la Société afin de faire part de son analyse et de ses réflexions sur la création de valeur. Les recommandations d'Elliott comprennent le lancement d'un plan d'amélioration opérationnelle plus ambitieux pour combler l'écart de rentabilité avec la concurrence et l'alignement de la gouvernance d'entreprise avec les meilleures pratiques de marché des entreprises comparables. Elliott affirme qu'il souhaite poursuivre un dialogue constructif avec la Société et continuer à travailler de manière collaborative en vue de la mise en place de ces améliorations.

Pernod prend note !

Pernod Ricard a pris note ce jour du communiqué du fond activiste. "Le dialogue avec nos actionnaires demeure une priorité pour le Groupe et Pernod Ricard accorde la plus haute importance aux propositions constructives ayant pour objectif commun la création de valeur sur le long terme. Bien qu'il ne soit pas dans la politique du Groupe de commenter le contenu des échanges avec des actionnaires donnés, nous tenons à souligner que les membres de la direction de Pernod Ricard ont eu des discussions avec Elliott au cours des dernières semaines. Le Conseil d'Administration de Pernod Ricard ainsi que son équipe de direction sont pleinement engagés à servir les intérêts du Groupe et de ses actionnaires, et continueront à agir pour réaliser cet objectif primordial", déclare ainsi le groupe.

Mise au point du groupe

En tant que deuxième plus grand Groupe de vins et spiritueux, avec le portefeuille le mieux positionné de l'industrie et une forte capacité d'innovation, Pernod Ricard se dit "bien placé pour continuer à exécuter sa feuille de route stratégique et à adresser la demande des consommateurs". "Nos fondations sont construites sur l'excellence opérationnelle, la gestion des talents, la responsabilité et le développement durable, la 'route to market'. Ces éléments sont essentiels pour notre Groupe, et nous sommes déterminés à continuer notre transformation et notre accélération afin d'anticiper les changements de notre industrie et de nos consommateurs", affirme encore Pernod.

Au cours des trois dernières années, le Conseil d'administration de Pernod Ricard et son équipe de direction ont mis en place un nouveau modèle stratégique centré sur le consommateur destiné à transformer chaque moment de consommation en véritable expérience de convivialité. Dans le cadre de ce modèle stratégique, le groupe s'est concentré sur les fondamentaux qui soutiendront son succès : un portefeuille complet de marques premium, la prémiumisation et le luxe, l'innovation et l'accélération digitale.

Pernod Ricard vante ses performances

Pernod Ricard estime que ces actions portent leurs fruits, évoquant la croissance interne du chiffre d'affaires et du résultat opérationnel courant (respectivement de 6% et 6,3% en 2017/18, par comparaison à 3,6% et 3,3% l'année précédente - ce qui est déjà supérieur aux prévisions à moyen terme de 4-5% de croissance du chiffre d'affaires communiquées en 2015 aux investisseurs). "Cette croissance est diversifiée et concerne toutes les régions et catégories. Il est important de noter qu'un tiers de cette croissance vient de l'innovation. Nous sommes également devenus le leader des segments Ultra-Premium et Prestige, notre portefeuille luxe étant en croissance de 10% sur un an", revendique le groupe. "Nos initiatives d'excellence opérationnelle (200 ME d'économies en P&L + 200 ME d'économies en cash) sont en avance sur notre plan, avec 2/3 des économies déjà réalisées et 50% réinvestis", précise encore Pernod. "Notre free cash flow est à un niveau historique avec 1,4 milliard d'euros (+77% depuis 2014/15) et notre dette s'est significativement réduite avec un ratio dette nette / EBITDA de 2,6x", souligne Pernod Ricard. "L'accélération de notre croissance du chiffre d'affaires a été confirmée lors de la communication des résultats de 1er trimestre", dit encore le groupe.

Prévisions confirmées

Lors de la dernière Assemblée générale, le groupe a confirmé ses prévisions pour 2018/19, comprenant une croissance interne de 5 à 7% sur le résultat opérationnel courant. Le groupe a par ailleurs annoncé son nouveau plan stratégique 'Transform & Accelerate' avec l'objectif de consolider l'accélération de sa croissance, tout en continuant sa transformation. Pernod Ricard communiquera plus de détails sur sa performance financière le 7 février 2019 lors de l'annonce des résultats du premier semestre 2019.

Quid de la gouvernance ?

Le Conseil d'administration de Pernod Ricard est composé de 14 administrateurs "hautement qualifiés et venant d'horizons divers, qui tous ensemble apportent leurs expériences variées en gestion de marques grand public, marketing, expertise opérationnelle et financière, ainsi qu'en tant que membres de conseils d'administrations ou d'équipes de direction", assure le groupe. De plus, Pernod dit avoir démontré son engagement à actualiser le Conseil d'administration en nommant au cours des trois dernières années 3 nouveaux administrateurs dont tout dernièrement Patricia Barbizet, une experte en gouvernance, direction, distribution et luxe. Le Conseil revoit régulièrement sa composition "afin de s'assurer des compétences et expériences nécessaires pour conduire la croissance du Groupe au profit de tous ses actionnaires et continuera dans ce sens".

Alexandre Ricard conclut : "Nous sommes un Groupe avec de fortes valeurs familiales engagé sur la création de valeur sur le long terme. Sur les 3 dernières années, nous avons créé plus de 11 milliards d'euros de valeur et notre action a augmenté de 37,7%, dépassant significativement le CAC40 (+5,6%) ou l'Eurostoxx Food & Beverage (-13,4%). Ceci dit, la création de valeur sur le long terme ne se mesure pas uniquement à l'aune du cours de l'action mais également en prenant en compte l'intérêt de toutes les parties prenantes de Pernod Ricard : nos actionnaires, nos 19.000 collaborateurs, nos consommateurs, nos partenaires et fournisseurs. Notre stratégie est la bonne pour allier la rentabilité court-terme avec une croissance responsable, durable et profitable en ligne avec une feuille de route long-terme et cohérente".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.