Pernod-Ricard ne met pas encore du cannabis dans le pastis

Pernod-Ricard ne met pas encore du cannabis dans le pastis
Alexandre Ricard, DG délégué Pernod Ricard

Boursier.com, publié le mardi 13 février 2018 à 10h33

Pernod Ricard lorgne-t-il le marché du cannabis ? La question a été posée à Alexandre Ricard, le PDG du groupe, lors d'une interview réalisée ce matin par Bloomberg TV. Une demande qui n'est pas aussi incongrue qu'elle le laisse penser, car les analystes commencent à se pencher sur le marché du cannabis alors que plusieurs pays ont assoupli leur politique en la matière. En janvier, le bureau d'études Bryan Garnier avait publié une recherche sur le cannabis, un marché évalué à 177 milliards de dollars dans le monde en 2017, dont seulement 12 Mds$ pour le commerce autorisé (médical et récréatif), pour 183 millions de consommateurs. Vingt-cinq pays ont commencé à légaliser le cannabis, pas seulement pour ses vertus thérapeutiques ou apaisantes, mais aussi pour profiter d'une manne fiscale confisquée par le marché noir. Il s'agit de l'Autriche, du Brésil, du Canada, du Danemark, de l'Allemagne, d'Israël, de l'Italie, du Mexique, des Pays-Bas, de l'Afrique du Sud, de la Suisse, de la Turquie et de l'Uruguay, à divers stades. Aux États-Unis, 9 états autorisent l'usage récréatif et 29 l'usage médical. Bryan Garnier estime que le marché pourrait atteindre 260 Mds$ dans dix ans, dont 140 Mds$ pour sa partie légale, sans même intégrer le marché des médicaments humains et vétérinaires, ni celui des boissons.

En cas de libéralisation, les groupes de spiritueux pourraient être tentés de proposer des boissons à base de cannabis aux côtés de leurs gammes alcoolisées, voire pourquoi pas une combinaison des deux. Alexandre Ricard a concédé que le phénomène n'est pas à pendre à la légère. On regarde ça de près, a-t-il expliqué à Bloomberg TV, tout le secteur regarde ça de près. A titre personnel, le dirigeant a cependant avoué que sa préférence allait au whisky, dont son groupe est un acteur majeur à l'échelle mondiale, via ses marques de scotch (Glenlivet, Ballantine's, Chivas, Clan Campbell, Imperial, Royal Salute, Passport), de whisky irlandais (Jameson) ou de whiskys locaux (Royal Stag, JP Wiser's, Blender's Pride, Imperial Blue, 100 Pipers).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU