Pernod-Ricard relève légèrement ses objectifs après ses semestriels

Pernod-Ricard relève légèrement ses objectifs après ses semestriels

pernod ricard, été, vacances, alcool

Boursier.com, publié le jeudi 08 février 2018 à 07h47

Pernod-Ricard peine à dynamiser sa croissance avec le poids du change. Ses résultats semestriels (la société est en exercice décalé) sont conformes aux attentes et permettent au management de relever légèrement ses attentes pour l'exercice en cours.

Le semestre se solde par un chiffre d'affaires de 5,08 milliards d'euros, en progression de 0,4 % sur une base publiée et de 5,1 % au niveau de la croissance interne. Le résultat opérationnel courant se contracte légèrement de -0,3 % en données publiées à 1,496 MdE, mais sa croissance interne ressort à 5,7 %, selon le management, le décalage s'expliquant par la faiblesse du dollar américain. Les effets de change devraient d'ailleurs peser environ 180 ME sur le résultat opérationnel courant de l'exercice. Le bénéfice net courant part du groupe s'apprécie de 4 % en données publiées et de 10 % à taux constant, à 994 ME. Le bénéfice net global est cependant plus élevé, 1,147 MdE, à cause d'une baisse des frais financiers et d'éléments non récurrents positifs, notamment la vente exceptionnelle de stocks de scotch, le remboursement de l'impôt sur les dividendes en France et la réévaluation de l'impôt différé après la réforme fiscale américaine. Pernod Ricard a dégagé un cash-flow libre en forte progression de 21 % sur le semestre, à 799 ME. Cela a permis de réduire la dette nette de 476 ME, pour la ramener à moins de 7,4 MdsE. Le ratio dette nette sur Ebitda à taux moyen s'est amélioré à 2,9 fois au 31 décembre dernier. L'entreprise souligne que le coût de la dette a baissé à 3,4 %, contre 4 % un an plus tôt. La moyenne des attentes de la place, fournie par la société, ressortait à 5,076 MdE de ventes pour 1,498 MdE de résultat opérationnel courant (29,5% de marge) et 974 ME de bénéfice net.

Le PDG, Alexandre Ricard, souligne que les résultats semestriels sont très bons, notamment grâce à une accélération en Chine, en Inde et dans le commerce détaxé. Le dirigeant relève l'objectif de croissance interne du résultat opérationnel courant dans la fourchette quatre à 6 %, contre 3 à 5 % précédemment.

Dans un communiqué distinct, Pernod-Ricard annonce des modifications à compter du 1er juillet dans son comité exécutif. Par ailleurs, il annonce aussi la nomination de Philippe Coutin comme PDG des Sociétés Ricard et Pernod à partir de mai 2019, après le départ à la retraite de Philippe Savinel.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Pernod-Ricard relève légèrement ses objectifs après ses semestriels
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]