Pernod Ricard : santé !

Pernod Ricard : santé !
Alexandre Ricard, DG délégué Pernod Ricard

Boursier.com, publié le jeudi 22 octobre 2020 à 15h03

Dans un marché clairement hésitant, Pernod Ricard se distingue ce jeudi, en hausse de 3,8% à 146,3 euros. Le groupe de vins et spiritueux a positivement surpris ce matin en faisant état d'une décroissance organique moins forte qu'anticipé, tandis que le management espère renouer avec la croissance de son chiffre d'affaires au second semestre de son exercice 2020-2021. La décroissance interne a été limitée à 5,6% sur les trois premiers mois de l'exercice après -36,2% au trimestre précédent, et contre un repli de 13% attendu par le consensus.

Si la firme souffre toujours du plongeon de l'activité "travel retail" - les ventes dans les aéroports - en raison de la pandémie de coronavirus, elle observe une activité toujours résistante du off-trade aux Etats-Unis et en Europe et une "réouverture partielle" du on-trade, qui correspond aux ventes dans les bars et restaurants.

Pernod Ricard announces encouraging #FY21 Q1 sales, with marked improvement vs. Q4 FY20 thanks to partial on-trade reopening and off-trade resilience. For FY21, we expect continued resilience of our business in a disrupted environment. More info: https://t.co/EkiDPSJqVA
- Pernod Ricard (@Pernod_Ricard)

Dans le secteur des consumer staples, les groupes stratégiquement concentrés et suffisamment diversifiés opérationnellement pour répondre à la diversité de la demande tout en offrant un profil de risque équilibré, sont ceux qui ont connu le rerating le plus important en termes de 'PER12mfwd', explique Oddo BHF ('achat'). Pernod Ricard s'inscrit dans cette catégorie et à ce titre reste confiant dans le potentiel du titre sur le long terme. Le deuxième trimestre devrait rester en baisse en raison du on- trade et du travel retail mais ce trimestre donne de la crédibilité au rebond attendu sur la seconde partie de l'exercice.

Jefferies juge les perspectives à moyen terme "attrayantes" tant en bas que haut de bilan. La valorisation est "peu exigeante" par rapport au sous-secteur des spiritueux, ajoute le courtier, à l''achat' sur le titre. Globalement, les analystes jugent la performance trimestrielle de Pernod Ricard assez impressionnante et mettent en avant la valorisation attractive du dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.