Pernod Ricard : tir groupé

Pernod Ricard : tir groupé©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 26 avril 2021 à 09h38

Pernod Ricard revient légèrement en arrière, à 172,65 euros ce lundi, après avoir fait état d'une hausse de 19% de son chiffre d'affaires au cours de son troisième trimestre fiscal à 1,955 milliard d'euros. Une amélioration nettement supérieure aux attentes des analystes qui tablaient sur une croissance de 11,3%. Cette performance, malgré un effet de change défavorable en raison de l'appréciation de l'euro, contraste avec les deux précédents trimestres marqués par un recul des ventes. Le numéro deux mondial des spiritueux a indiqué viser une progression de son résultat opérationnel courant d'environ 10% sur l'exercice en cours, alors qu'il s'attend encore à une accélération de sa croissance au quatrième trimestre. Le groupe versera en juillet un acompte sur dividende de 1,33 euro par action.

Pernod Ricard revient légèrement en arrière, à 172,65 euros ce lundi, après avoir fait état d'une hausse de 19% de son chiffre d'affaires au cours de son troisième trimestre fiscal à 1,955 milliard d'euros. Une amélioration nettement supérieure aux attentes des analystes qui tablaient sur une croissance de 11,3%. Cette performance, malgré un effet de change défavorable en raison de l'appréciation de l'euro, contraste avec les deux précédents trimestres marqués par un recul des ventes.
Le numéro deux mondial des spiritueux a indiqué viser une progression de son résultat opérationnel courant d'environ 10% sur l'exercice en cours, alors qu'il s'attend encore à une accélération de sa croissance au quatrième trimestre.
Le groupe versera en juillet un acompte sur dividende de 1,33 euro par action.

Parmi les derniers avis de brokers, la SocGen a remonté sa cible de 162 à 173 euros avec un avis à 'conserver' et Goldman Sachs vise désormais 190 euros, contre 175 euros précédemment avec un avis à l'achat, tandis que pour Citi, "la prévision d'une croissance organique du ROP de 10% pour l'année complète est bien supérieure au consensus de place"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.