Pétrole : au plus bas depuis 3 ans, tensions au sein de l'Opep+

Pétrole : au plus bas depuis 3 ans, tensions au sein de l'Opep+©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 mars 2020 à 12h45

Après un recul de l'ordre de 2% jeudi, les cours du pétrole sont en forte baisse vendredi, retombant au plus bas depuis plus de 3 ans, dans la crainte d'un échec de la réunion de l'Opep+, qui se tient ce vendredi à Vienne.

Le cours du baril de brut léger américain (WTI) perd en séance 4,1% à 44,01$ (contrat à terme d'avril coté sur le Nymex) tandis que le Brent de mer du Nord cède 4,3% à 47,81$ (contrat à terme de mai). Le WTI avait plongé de 16% la semaine dernière, et le Brent avait abandonné 13,6% face à la crainte d'une demande atone sur 2020 en raison de la crise du coronavirus.

Jeudi soir, à l'issue de sa réunion plénière, l'Opep a pourtant recommandé à ses membres et ses alliés de prolonger leur accord jusqu'à la fin 2020, et de réduire leur production commune de 1,5 million de barils supplémentaires par jour, pour faire face à la baisse de la demande liée à la crise du Covid-19.

Mais la Russie serait réticente à participer à ce nouvel effort, selon la presse économique. Le ministre russe de l'Energie, Alexander Novak, est de retour à Vienne vendredi matin pour des discussions avec l'Opep.

La proposition du cartel prévoit que l'Opep assumerait les deux tiers de l'effort (1 million de barils), le solde (un demi-million) revenant aux dix autres pays, dont la Russie.

Les 1,5 million de barils s'ajouteraient aux 2,1 millions qui ont déjà été retirés du marché depuis le début de l'année. Au total, l'offre mondiale serait ainsi amputée de quelque 3,6 millions de barils, soit près de 4% de la demande mondiale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.