Pétrole : en hausse après une forte contraction des stocks US

Pétrole : en hausse après une forte contraction des stocks US
3 - Canada. Fort de son vaste territoire, le Canada est le pays occidental disposant des plus importantes réserves d'huile dans son sol (175,2 millions de barils). Sa production s'est établie à 3,50 millions de barils par jour ...

Boursier.com, publié le mercredi 30 décembre 2020 à 21h45

Les cours du pétrole ont progressé mercredi, profitant de la faiblesse du dollar et des espoirs de reprise de la demande en 2021, ainsi que de l'annonce d'une baisse des stocks de brut plus forte que prévue aux Etats-Unis la semaine dernière.

Les cours du pétrole ont progressé mercredi, profitant de la faiblesse du dollar et des espoirs de reprise de la demande en 2021, ainsi que de l'annonce d'une baisse des stocks de brut plus forte que prévue aux Etats-Unis la semaine dernière.

Le cours du pétrole brut léger américain WTI a gagné 0,8% à 48,40$ le baril pour le contrat à terme de janvier sur le Nymex, tandis que le Brent de la Mer du Nord d'échéance février a avancé de 0,50% à 51,34$.

Depuis le début de l'année, le cours du WTI et du Brent perdent cependant encore plus de 20%, affectés par la baisse de la demande provoquée par la crise du coronavirus. Les marchés pétroliers ont vécu une année 2020 particulièrement volatile, qui a même fait plonger les cours des contrats à terme sur le pétrole en terrain négatif en avril dernier, une première historique.

Les cours se sont ensuite repris à partir de mai puis à l'automne, dans l'espoir d'une reprise de la demande en 2021, grâce aux vaccins contre le Covid-19. Le groupe de pays producteurs Opep+ a en outre contribué au redressement des cours, en prolongeant son accord de restriction de la production destiné à réduire les déséquilibres du marché.

La récente faiblesse du dollar, retombé au plus bas depuis deux ans et demi face aux principales devises mondiales, a elle aussi favorisé les achats de matières premières, dont le pétrole.

Forte baisse de 6,1 millions de barils des stocks US

Mercredi, le pétrole a notamment profité de l'annonce d'une forte baisse des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis. Pour la semaine achevée le 25 décembre, les stocks de brut ont baissé de 6,1 millions de barils (contre -3,1 millions attendus) pour revenir à 493,5 mb.

Les réserves américaines d'essence ont aussi reculé, de 1,2 mb, quand les analystes s'attendaient à une hausse de 400.000 barils. Les stocks de produits distillés (fioul et gaz de chauffage) ont en revanche augmenté de 3,1 mb, bien plus que les 600.000 barils prévus par le marché.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.