Pétrole : en hausse lundi, malgré un mauvais départ

Pétrole : en hausse lundi, malgré un mauvais départ©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 02 novembre 2020 à 23h02

Les cours du pétrole ont fait le grand écart lundi, terminant en hausse de près de 3% après une chute de 2,5% à 3% en début de journée, tombant au plus bas depuis 5 mois... A la clôture du Nymex, le contrat de décembre sur le baril de brut léger américain (WTI) a repris lundi soir 2,9% à 36,81$ sur le Nymex, tandis que le contrat sur le Brent pour livraison en décembre a regagné 2,7% à 38,97$.

La volte-face a été provoquée par l'espoir que l'Opep+ retardera la hausse de sa production de 1,9 million de barils par jour prévue le 1er janvier. Ainsi, selon des sources citées par 'Reuters' et Bloomberg, une rencontre s'est tenue lundi entre Alexandre Novak, le ministre russe de l'Énergie, et les dirigeants des groupes pétroliers russes, en vue de discuter de l'évolution de l'accord de l'Opep+. Aucune information n'a cependant filtré à l'issue de cette réunion.

La semaine dernière, les deux variétés de pétrole avaient chuté de 11% pour le WTI et de 8,5% pour le Brent, face au risque d'une rechute de l'économie européenne face à la 2e vague de Covid-19, qui a entraîné des reconfinements nationaux en Allemagne, en France, et bientôt au Royaume-Uni.

Le 22 octobre dernier, le président russe Vladimir Poutine s'était déjà dit ouvert à un report du relèvement des quotas. L'Opep+, qui observe actuellement une réduction de 7,7 mbj, devait passer à 5,8 mbj au 1er janvier (soit +1,9 mbj). Mais la brusque aggravation de la 2e vague de coronavirus en Europe fait désormais craindre une rechute de l'économie et une baisse de la demande de brut.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.