Pétrole : l'AIE réduit encore ses prévisions, les perspectives sont "fragiles"

Pétrole : l'AIE réduit encore ses prévisions, les perspectives sont "fragiles"©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 09 août 2019 à 10h11

L'Agence internationale de l'énergie se veut prudente, très prudente. Dans son rapport mensuel, elle explique que les perspectives de la demande mondiale de pétrole sont "fragiles" dans un contexte de signes croissants de ralentissement économique, et ce alors que la croissance de la consommation au cours des cinq premiers mois de l'année est tombée à son plus bas niveau depuis une décennie. La consommation mondiale n'a en effet augmenté que de 520.000 barils par jour entre janvier et mai, soit environ la moitié du niveau observé l'année précédente, et le plus faible depuis 2008.

"La situation devient encore plus incertaine : le différend commercial entre les États-Unis et la Chine n'est toujours pas réglé et de nouveaux droits de douane doivent être imposés en septembre", affirme l'agence basée à Paris. "Les perspectives sont fragiles et risquent davantage d'être révisées à la baisse qu'à la hausse".

Dans ce contexte, l'AIE a encore réduit ses estimations de croissance de la demande de brut pour 2019 de 100.000 barils par jour, à 1,1 mbj, soit un taux de croissance d'environ 1,1%. Les estimations pour 2020 ont été revues à la baisse de 50.000 barils par jour à 1,3 million de barils par jour.

Malgré l'incertitude ambiante, l'agence estime que la consommation augmentera de 1,6 million de barils par jour au second semestre, soit près de trois fois le rythme observé au premier semestre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.