Pétrole : le baril en forte hausse

Pétrole : le baril en forte hausse
gisement Bagdad

Boursier.com, publié le mercredi 26 juin 2019 à 08h53

Le baril de pétrole pointe en nette hausse dans les échanges électroniques à New York, dopé par la publication des chiffres hebdomadaires de l'American Petroleum Institute montrant une baisse plus forte qu'anticipé des stocks de brut aux Etats-Unis. Selon l'API, les réserves américaines ont reculé de 7,55 millions de barils la semaine passée. Un repli qui, s'il venait à être confirmé ce mercredi par les chiffres officiels de l'IEA, serait le plus important en plus de trois mois.

Les vives tensions entre les Etats-Unis et l'Iran ont désormais pris le relais de la guerre commercial sino-américaine comme principal facteur de soutien aux cours de l'or noir. La situation est en effet à nouveau très tendue entre les deux pays après que l'Iran eut abattu un drone américain la semaine dernière. D'autant que Washington a imputé à l'Iran les dernières attaques contre des pétroliers près du détroit d'Ormuz, alors que Téhéran a déclaré à plusieurs reprises qu'il n'avait aucun rôle dans ces incidents. Le président américain Donald Trump a menacé mardi d'anéantir certaines parties de l'Iran s'il attaquait à nouveau "quelque chose d'américain".

Dans ce contexte, les membres de l'Opep et leurs partenaires doivent se réunir la semaine prochaine pour décider du maintien, ou non, de la réduction de leur production. Un rendez-vous qui promet d'être tendu en raison du conflit larvé entre l'Arabie saoudite (soutenue par les USA) et l'Iran, tous deux membres de l'Opep.

En attendant, le baril de brut léger américain pour livraison août grimpe de 2,1% à 59 dollars sur le New York Mercantile Exchange, au plus haut depuis un mois. Le baril de Brent de la mer du Nord avance de son côté de 1,5% à 65,3$.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.