Pétrole : le rééquilibrage du marché reporté à la fin 2018...

Pétrole : le rééquilibrage du marché reporté à la fin 2018...©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 14 décembre 2017 à 20h40

Les efforts de l'Opep et d'autre pays alliés, dont la Russie, pour éponger les excédents de l'offre mondiale de pétrole sont décidément lents à porter leurs fruits... L'Agence internationale de l'Energie (AIE) a ainsi estimé dans son dernier rapport mensuel, publié jeudi, que le marché mondial devrait encore afficher un excédent au premier semestre 2018. L'augmentation de la production américaine devrait ainsi enrayer les efforts de l'Opep et de ses alliés pour rééquilibrer le marché, qui souffre de surcapacités depuis 2014.

Malgré ce constat, les cours du pétrole (qui avaient chuté depuis deux séances) ont fini en hausse jeudi soir. Le baril de brut léger américain WTI a regagné 0,8% à 57,04$, après une chute de 2,5% sur les deux jours précédents (contrat à terme de janvier sur le Nymex). Le Brent de la mer du Nord, qui avait perdu 3,5% en deux jours, a repris jeudi 1,3% à 63,24$ (contrat à terme de février).

"La croissance de l'offre totale pourrait être plus rapide que la croissance de la demande : de ce fait l'excédent au premier semestre 2018 pourrait être de 200.000 barils par jour avant de se transformer en déficit d'environ 200.000 bpj au second semestre, ce qui donne pour l'année 2018 un marché tout juste équilibré", a notamment écrit l'AIE dans son rapport mensuel.

La hausse de la production américaine, épine dans le pied de l'Opep et de la Russie

"Beaucoup de choses pourraient changer dans les mois à venir, mais il semble que les espoirs des producteurs d'une bonne nouvelle année, avec la poursuite du déstockage en 2018 au même rythme de 500.000 bpj qu'en 2017, pourraient ne pas être comblés", a poursuivi l'agence basée à Paris.

Mercredi déjà, le rapport mensuel de l'Opep avait fait le même type de constat. Malgré un recul de la production du cartel pétrolier en novembre, dans le cadre de son accord de maîtrise de sa production, l'Opep a concédé que le rééquilibrage du marché mondial ne devrait pas intervenir avant la dernière partie de 2018.

L'Opep et ses alliés ont prolongé fin novembre leur accord de quotas jusqu'à la fin de l'année prochaine, tout en se laissant la possibilité de réexaminer ces accords lors d'une réunion en juin prochain. La Russie, notamment, craint que la hausse des prix dans la zone des 60$ le baril ne stimule encore davantage la production et l'exportation de pétrole de schiste aux Etats-Unis, ce qui nuirait aux efforts des autres pays producteurs pour soutenir durablement les cours et accroître leurs parts de marché...

 
0 commentaire - Pétrole : le rééquilibrage du marché reporté à la fin 2018...
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]